Emplacement de la tour Eiffel


La tour Eiffel est à Paris, en France. Quand on a dit ça, on n'a pas dit grand chose tellement cette information est connue dans le monde entier. Il est donc plus intéressant de préciser qu'elle se trouve dans le centre de Paris, sur les bords de la Seine, dans le 7e arrondissement. Elle est exactement entre le Trocadéro, au Nord, et le champs de Mars, au Sud, la Seine séparant le Trocadéro de la tour. Encore plus au Sud, il y a l'école militaire et sa très jolie façade. Il y a une autre façon de trouver l'emplacement de la tour quand on est à Paris : Lever les yeux ! Elle est tellement imposante qu'on la voit bien, pour peu que la perspective des avenues laisse un peu d'espace pour voir au loin, ou que vous soyez un peu en hauteur, car sinon les immeubles la masque quand même facilement.

Ses coordonnées GPS sont exactement 48° 51' 30.13'' Nord et 2° 17' 40.13'' Est. Si vous disposez du logiciel Google Earth, cliquez donc sur ce lien ou ouvrez-le en double-cliquant dessus, une fois téléchargé : Il vous indiquera l'emplacement exact de la tour Eiffel : Liens Google Earth.

Il y a quelques informations sur la façon de s'y rendre sur la page consacrée à la visite de la tour Eiffel.


Les cartes

Mappemonde

Mappemonde

D'un point de vue général la tour Eiffel se trouve sur le continent Européen, en France. Descendons la voir d'un peu plus près.
France

France

La tour Eiffel se trouve à Paris, vers le Nord dela France.
Région parisienne

Région parisienne

La région parisienne est composée d'un grand nombre de villes accolées. La tour Eiffel est à Paris même, au centre.
Paris

Paris

Vue rapprochée de Paris, on voit que la tour Eiffel est au Nord-Ouest de la ville, sans être trop excentré.
Quartier de la tour Eiffel

Quartier de la tour Eiffel

Vue du quartier de la tour Eiffel et de la place de l'étoile. On constate que la tour est au champs de Mars, un grand espace de verdure, qu'elle borde la Seine et que le palais du Trocadéro est dans son dos.
La tour Eiffel

La tour Eiffel

Position précise de la tour Eiffel au champs de Mars.

Distances des autres monuments

La tour Eiffel est l'un des monuments les plus visités de Paris, c'est aussi celui que l'on voit le plus facilement, encore que le Sacré-Coeur, à Montmartre, est très visible aussi. En tant que touriste vous allez être amené à vous déplacer d'un monument à l'autre. Voici donc les distances entre quelques monuments parisiens.

Le monument le plus connu à proximité est l'arc de triomphe, sur la place de l'étoile. C'est le point de départ de la fameuse avenue des Champs Elysées. Pour y aller vous traversez le pont d'Iéna, vous traversez ensuite les jardins du Trocadéro vers le Nord et vous prenez l'avenue d'Iéna. Il y a pile 2Kms, ça se fait sans problème à pieds. Pour faire plus simple, traversez le pont d'Iéna, allez jusqu'au Trocadéro et prenez l'avenue Kléber, elle mène en ligne droite jusqu'à l'arc de Triomphe, que vous verrez de loin. Il y a 400m de plus. A vol d'oiseau, les deux monuments sont séparés de 1Km 700. Les Invalides sont plus proches, elles ne sont qu'à 1Km 360 à vol d'oiseau. A pieds, il vous faudra descendre le champs de Mars et à l'école militaire, suivre l'avenue de Tourville qui y mène directement. Pour le Sacré-coeur, comptez plus de 7kms de route, c'est plus loin. Il vous faudra aller au Nord-Est de la ville, sur la butte Montmartre. L'itinéraire est trop complexe pour être expliquée ici, mais sachez qu'à vol d'oiseau vous n'êtes qu'à 4Kms et demi. Pour le Louvre, il suffit de traverser le pont d'Iéna et de suivre les quais, sur la rive Nord de la Seine, elle vous mène directement au musée. Il y a quand même 3Kms et demi de marche, ce n'est pas à côté. A vol d'oiseau, on est à 2Kms 900. D'une manière générale il vaut toujours mieux prendre le métro pour aller d'un site touristique à un autre, les distances à Paris sont quand même assez longues, et même si vous avez l'impression que ce n'est pas le cas, une fois dans la ville les grandes avenues rectilignes se chargent de vous le rappeler.


Distances mondiales

De façon plus amusante, sachez que la tour Eiffel se trouve à 5853Kms et 90m de la Statue de la Liberté (Etats-Unis), à 8240Kms et 190m de la Cité Interdite, à Pékin (Chine), à 3215Kms et 150m de la pyramide de Kheops, au Caire (Egypte) et à 10022Kms et 640m du Machu Pichu, à Cuzco (Pérou) !


Choix de l'emplacement

On peut se poser la question de la raison de la construction de cette tour à Paris. En effet, pourquoi n'a t'elle pas été construite à Londres, à Rome, ou même à New-York ? La réponse se trouve dans le fait que c'est Gustave Eiffel qui, le premier, a relevé le défi des architectes du XIXe siècle. Parvenir à élever une tour de 1000 pieds (300m). Ce défi n'avait jamais été explicitement posé, mais tous les architectes de l'époque avaient conscience de l'impossibilité d'ériger une construction, quelle qu'elle soit, de plus d'une certaine taille. Avec ses 169m, l'obélisque de Washington était, avec la tour Mûle Antonelliana de Turin le plus haut édifice du monde, mais c'était aussi une limite que la construction classique en pierre avait atteinte. Pour monter plus haut, il fallait inventer autre chose, d'autres techniques de construction. C'était tout l'enjeu du défi. Et c'est Gustave Eiffel, un ingénieur français, qui résolu le problème en utilisant le fer, un matériau nouveau pour l'époque. Il l'avait utilisé à maintes reprises dans ses constructions précédentes et s'en était fait une spécialité. Le fer, c'était un matériau léger, souple, pratique pour monter en hauteur et c'est grâce à lui qu'une tour de plus de 300m a pu être élevé. Mais pourquoi à Paris ? Tout simplement parce qu'au moment où il avait le savoir-faire, le comité de préparation de l'exposition universelle de 1889, qui devait avoir lieu à Paris, lança un concours pour parvenir à la construire, cette tour. Le comité reçu plusieurs dossiers, mais c'est celui d'Eiffel qui fut retenu. Il devait servir de porte d'entrée à l'exposition et montrer ainsi tout le savoir-faire des Français dans le domaine industriel.

Il faut quand même savoir que l'érection d'une tour de 300m a été tenté à Londres, à peu près à la même époque. Elle devait même être un peu plus grande, mais cette tour ne fut jamais terminé, en fait elle fut même tout juste commencée. Des photos d'époque nous la montre parvenue à une hauteur (approximative) d'une vingtaine de mètres. Mais c'est bien la preuve que différents projets ont vu le jour vers la fin du XIXe siècle, et finalement c'est en France qu'il s'est concrétisé.

Le projet initial de la tour de Mr Eiffel a été présenté aux responsables de l'exposition universelle de... Barcelone, en 1888 ! C'est en effet en Espagne que l'ingénieur a présenté son projet, initialement. Mais ceux-ci l'ont refusé, le jugeant trop coûteux. Il s'est donc retourné vers l'exposition universelle de Paris, l'année suivante, pour ça. Mais la tour Eiffel aurait donc très bien pu être à Barcelone, et s'y trouver toujours.

. Voir aussi : Histoire de la tour Eiffel.


Ce qu'en dit le livre "La tour de 300m"

Ce livre a été écrit par Gustave Eiffel lui-même pour récapituler les différentes données de la construction de sa tour. Il y a un chapitre sur les raisons de la construction au champs de Mars.

Voici sur ce sujet comment s'exprime M. Alfred Picard dans son Rapport Général. "La première question à résoudre était celle de l'emplacement définitif de la Tour. De graves objections étaient faites au choix du Champ de Mars. Était-il rationnel de construire la Tour dans le fond de la vallée de la Seine ? Ne valait-il pas mieux la placer sur un point élevé, sur une éminence, qui lui servirait en quelque sorte de piédestal et en augmenterait le relief ? Ce gigantesque pylône n'allait-il pas écraser les palais du Champ de Mars ? Convenait-il d'édifier un monument définitif dans l'emplacement où seraient sans aucun doute organisées les expositions futures, de s'astreindre ainsi à le faire nécessairement entrer dans le cadre de ces expositions, alors que la nouveauté des installations est l'un des éléments essentiels, sinon l'élément primordial du succès ?"

"Certes les critiques étaient graves. Mais, en éloignant la Tour, on eût tout à la fois compromis le succès financier de l'entreprise et perdu une forte part du bénéfice qu'elle devait apporter à l'Exposition de 1889. Il ne restait donc à choisir qu'entre le Champ de Mars et la place du Trocadéro. L'adoption de ce dernier emplacement n'eût fait gagner qu'une hauteur de 25 mètres environ, chiffre bien minime relativement aux 300 mètres de la Tour; elle aurait donné lieu aux plus sérieuses difficultés pour l'assiette des fondations sur un sol profondément excavé par les anciennes carrières de Paris ; enfin le contact immédiat du monument avec le palais du Trocadéro eût certainement produit un effet désastreux."

"Il fallut accepter le Champ de Mars. Du reste, à côté de ses inconvénients, cette solution avait de réels avantages; elle permettait notamment d'utiliser la Tour comme entrée monumentale de l'Exposition, en face du pont d'Iéna, d'éviter par suite la construction d'une entrée spéciale et de réaliser de ce chef une grosse économie, tout en dotant le concessionnaire d'une subvention de 1.500.000 francs. Cette dernière considération, qui avait si justement frappé Mr Lockroy, n'a peut-être pas toujours été suffisamment appréciée."

En d'autres termes, la Tour est née de l'Exposition; sans celle-ci, il est probable qu'elle n'eût pas été édifiée; elle devait donc contribuer à son embellissement et à son attraction, en même temps qu'elle en bénéficierait elle-même. Son emplacement ne pouvait donc être que dans L'enceinte même de l'exposition. Si celle-ci avait été à Courbevoie, la Tour l'y aurait certainement suivie; mais l'Exposition étant au Champ de Mars, il est peu sérieux de regretter que la Tour n'ait pas été édifiée sur le mont Valérien. L'expérience a montré d'ailleurs que l'on ne pouvait faire un meilleur choix comme emplacement. La Tour formait en effet, dans celui qui a été adopté, une entrée triomphale à l'Exposition, et, sous ses grands arceaux, on voyait du pont d'Iéna se découper le Dôme central qui conduisait à la galerie des Machines et, de chaque côté, les dômes des galeries des Beaux-Arts et des Arts libéraux, où ils s'encadraient merveilleusement. De l'intérieur même des jardins de l'Exposition, apparaissait le Trocadéro qui formait le fond d'un admirable décor. En un mot, au grand étonnement de beaucoup de personnes des plus compétentes, mais non au mien, elle encadrait tout et n'écrasait rien, pas même les intéressants édicules de l'habitation humaine construits à ses pieds



Voir aussi :

. Visiter la tour Eiffel


La tour Eiffel

Copyright 2016 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans le domaine Littéraire : Agatha Christie, Marguerite Duras, Charles Baudelaire, dans des domaines divers : Les Pyrénées Catalanes, L'univers Star Trek, L'Art Roman.