FAQ sur la tour Eiffel


Questions sur la tour Eiffel


De nos jours la tour Eiffel mesure 324m, du sol au sommet de la plus grande antenne. Mais ce n'était pas sa taille initiale, qui était de 312m seulement, hampe comprise. Faire plus de 300m était une condition de départ car le concours qui a permis la construction de la tour imposait que cette structure fasse plus de 1000 pieds de haut, soit 300m.

Les étages sont aux altitudes 56, 114 et 273m. Ca n'y parait pas mais quand un visiteur est au 3e étage, il est encore 51m sous le sommet de l'antenne !

. Pour en savoir plus : Dimensions de la tour Eiffel

Oui, tout à fait. Elle s'agrandit et se rétrécit régulièrement à cause de la dilatation du métal, imperceptible sur une poutre en fer mais mesurable sur une structure aussi grande que la tour Eiffel. L'écart entre un jour de grand froid et de grosse chaleur correspond entre 2 et 3 cm. Il n'y a pas d'autres raisons que la dilatation sur l'agrandissement naturel de la tour.

Quand à l'oscillation naturelle du sommet, elle a été mesuré dès sa construction. Elle est de 4 à 8 cm, et a été porté exceptionnellement à 13cm le jour de la tempête de 1999. Ce qui provoque l'oscillation, c'est avant tout le Soleil, qui chauffe plus la face Sud que la Nord, du coup les métaux se dilatent plus au Sud qu'au Nord, donc le sommet s'éloigne vers le Nord au cour de la journée, avant de revenir à son point de départ au cours de la nuit. Pour être exact, la courbe d'oscillation suit celle du Soleil, donc durant une journée complète elle décrit un ovale avant de revenir à son point de départ.

. Pour en savoir plus : Oscillations de la tour Eiffel

Non, pas du tout. La couleur d'origine était le jaune, mais il ne reste plus rien de cette couleur étonnante. La tour est repeinte tous les 5 ans (Jusqu'à peu, c'était tous les 7 ans), et les travaux durent approximativement 18 mois. Mais sachez que chacun à le droit de demander que la couleur soit différente d'une campagne de peinture à une autre. En effet, au premier étage de la tour il y a une boîte à suggestion vous permettant de choisir la couleur que vous souhaiteriez la prochaine fois. Inutile de demander du rose fushia, la couleur n'est pas proposée, mais vous avez quand même le choix entre différents tons de bruns-marrons.

Sachez aussi que les peintres utilisent 50 tonnes de peinture pour la recouvrir entièrement.

Evidemment, et même très sûre. Dès son origine la moitié des poutrelles qui composaient la structure ne servaient que pour des raisons de sécurité, c'est à dire qu'elles pouvaient être retirées sans que la tour ne s'effondre. Elle a subit un lifting dans les années 80, mais ces barres qui ont été retirées ne servaient ni en tant que pièces de sécurité, ni en tant qu'éléments structurels, donc il n'y a aucune crainte à avoir en montant dessus.

Si vous en doutez, demandez vous comment elle a fait pour passer les années sans s'effondrer, et ça malgré deux guerres mondiales et un nombre incalculable de visiteurs.

. Pour en savoir plus : Calculs des forces que subit la tour Eiffel.

L'éclairage de la tour Eiffel est bien sûr très important. Elle s'illumine tous les soirs dès la tombée de la nuit pendant les 10 premières minutes de chaque heure, et ça jusqu'à 2 heures du matin, sauf en hiver, où elle s'arrête à 1h. Si les conditions météorologiques sont optimales, elle est visible à 50 kilomètres à la ronde.

. Pour en savoir plus : Eclairage de la tour Eiffel.

Questions sur la visite


Tout dépend de ce que vous voulez voir. Si vous voulez monter jusqu'au 3e étage, se sera forcément par l'ascenseur, voici les tarifs :

     . Adulte : 17,00 €

     . Jeune (12-24) : 14,50 €

     . Tarif spécial : 10,00 €

Si vous ne voulez que les 1er et 2e étage, vous pouvez les faire à pieds ou en ascenseur. A pieds, ça vous coûtera :

     . Adulte : 7,00 €

     . Jeune : 5,00 €

     . Tarif spécial : 3,00 €

Tarif en ascenseur, pour le 2e étage :

     . Adulte : 11,00 €

     . Jeune : 8,50 €

     . Tarif spécial : 4,00 €

. Pour en savoir plus : Comment visiter la tour Eiffel ?

Si vous voulez monter à pieds, ce qui est faisable avec une forme physique normale, vous monterez au 1er étage, que vous visiterez, puis au 2e. Vous pourrez redescendre à pieds ou en ascenseur, il n'y a pas de contrôle de billets pour la descente.

Si vous y allez en ascenseur sachez qu'il vous amène directement au 2e étage, quoi que vous fassiez. La visite commence ici, pour vous. Soit vous avez des billets pour le 3e étage, et dans ce cas vous serez fortement encourager à monter tout de suite au 3e par un autre ascenseur, soit ce n'est pas le cas et vous pouvez commencer la visite, quitte à descendre au Rez de chaussée à pieds si ça vous chante.

Chaque étage est intéressant, ils ont tous des choses à voir. La liste est détaillée ici : A voir sur la tour Eiffel.

Beaucoup plus de choses que l'on pourrait le croire, à priori !

Chaque étage a différents éléments, plus ou moins intéressants en fonction de ce que vous attendez. Au sommet il y a pas mal de panneaux explicatifs sur sa construction, son inauguration, les visiteurs célèbres, etc. Le 2e étage, lui, est plutôt commercial, c'est là que se trouvent les boutiques, et mis à part les belles galeries de balade, il n'y a pas d'autres choses à voir que la structure de la tour elle-même, car c'est d'ici qu'on la voit le mieux. Enfin le 1er étage a été refait complètement en 2011, il présente de nombreux éléments du passé, mais aussi des présentoirs sur la tour Eiffel dans l'histoire, au cinéma, des comparaisons avec les autres tours dans le monde, etc.

Chaque étage est intéressant. La liste est détaillée ici : A voir sur la tour Eiffel.

La réponse est oui, sans aucun doute. De nos jours elle est le 2e monument payant le plus visité, derrière le Louvres. Depuis quelques années le nombre de visiteurs a dépassé les 7 millions et s'approche de plus en plus des 8 millions. Un tel engouement est flatteur, mais ça ne va pas sans quelques contraintes, en particulier l'attente en bas des ascenseurs.

. Pour en savoir plus : Comment visiter la tour Eiffel ?

D'un peu partout sur la planète ! Le chiffre à retenir à ce sujet, c'est que 25 % des visiteurs seulement est français. Les 75% restant viennent d'un peu partout. Il y a les britanniques, les allemands, les belges, qui viennent tous en voisin, mais surtout des asiatiques qui visitent la France au pas de charge. La tour Eiffel est une étape obligée de leurs périples en Europe et ça se voit, ou plutôt ça s'entend : Aux abords du Champs-de-Mars, on entend beaucoup parler chinois et japonais. Espagnol aussi, mais ça, c'est parce que dans les pays du Sud, le verbe est haut...

. Pour en savoir plus : Visiteurs célèbres de la tour Eiffel.

Non, pas vraiment. Elle l'est par la volonté des aménagements, qui vous guident d'un point à un autre, des installations scéniques, des objets de l'ancien temps, mais il n'y a pas de circuit au sens où on l'entend dans d'autres attractions du même ordre, par exemple sur la Statue de la Liberté, à New-York, ou le Tower bridge, à Londres. Dans ces deux cas les visiteurs sont pris en charge à l'entrée et amenés jusqu'à la sortie, sans pouvoir dévier de leur circuit. Bon, d'un autre côté, le Tower bridge, il n'y a pas beaucoup de ramifications possibles... A la tour Eiffel le visiteur est libre d'aller et venir à sa guise, sans contrainte de temps, sans obligation de circulation. Et ça, c'est un vrai plus pour le touriste.

. Pour en savoir plus : Visiter la tour Eiffel.

La visibilité au sommet de la tour Eiffel avait été calculé avant même sa construction. Elle fait intervenir un phénomène physique assez amusant qui consiste à permettre une vision au delà de la ligne d'horizon, ce qui est dû à la réfraction de la lumière dans l'atmosphère. Cette distance est censée être de 65Kms, ce qui est déjà pas mal, mais en pratique les points de l'horizon sont à une côte inférieure à celle de la tour Eiffel, le regard va donc au-delà et arrive à 85 Kms maximum, en fonction de la direction. Mais le principe de réfraction atmosphérique "courbe" la ligne de vision et autorise une vision de ... 126 Kms (théorique, car à cette distance, les conditions climatiques doivent être optimales). Tous les calculs sont disponibles ci-dessous.

. Pour en savoir plus : Visibilité du haut de la tour Eiffel.

Questions sur son histoire


La tour Eiffel est une construction du XIXe siècle. Pensée au début des années 1880 le projet est déposé en 1884, les travaux ont commencé le 28 janvier 1887 et se sont achevé le 31 mars 1889, jour de l'inauguration. Il n'a donc fallut que 2 ans, 3 mois et 3 jours pour l'achever, ce qui est un record pour un tel monument.

. Pour en savoir plus : Chronologie des événements de la tour Eiffel

L'histoire a retenu le nom de Gustave Eiffel, un entrepreneur, ingénieur, qui s'était fait une spécialité de l'utilisation du fer et de la fonte. Mais la tour a réellement été conçue par ses deux ingénieurs, Maurice Kœchlin et Emile Nouguier, respectivement chef du bureau d'étude et des méthodes. Pour la construction Eiffel s'est adjoint les services d'un architecte, Mr Sauvestre. Gustave Eiffel est donc "seulement" l'entrepreneur, mais c'est son nom qui est resté dans l'histoire. Bon, il faut avouer que sans chef d'orchestre, la tour n'aurait jamais pu voir le jour...

Sinon, la construction proprement dite a été réalisé par 200 ouvriers seulement, ouvriers travaillant sur le chantier. Il y en avait d'autres aux ateliers, ils préparaient les pièces avant de les livrer. 200, c'est le chiffres maximum, au début du chantier. Par la suite ce nombre a décru, les besoins en main d'oeuvre étant de plus en plus faible.

. Pour en savoir plus : Chantier de la tour Eiffel.

Non, pas du tout, c'est une légende, mais comme toute légende il y a une explication à son existence.

Au moment de la construction des piliers Eiffel avait prévu que les 4 piliers ne soient pas parfaitement alignés, il fallait bien admettre une marge d'erreur lors de la construction. Mais à 56m de hauteur, même un écart de seulement quelques centimètres n'était pas acceptable. Alors il a fait mettre dans chaque arbalétriers (longues poutres qui vont du sol au sommet, à chaque angle des piliers) un vérin hydraulique. A la fin de la construction des piliers il put monter ou descendre légèrement chaque pilier en actionnant les vérins, afin de les aligner parfaitement et pouvoir fixer les lourdes poutres de la ceinture du 1er étage. Une fois la manipulation faite les vérins ont été retiré. Mais la légende existe toujours !

. Pour en savoir plus : Construction des piliers de la tour Eiffel.

Environ deux cents travailleurs ont joint les 18038 pièces de fer, à l'aide de deux millions et demi de rivets. Un seul est mort sur le chantier, et encore : Il est décédé en montant sur la tour le dimanche, jour non travaillé, pour montrer son lieu de travail à sa fiancée. Cet accident, tout aussi dramatique soit-il, ne peut pas être imputé à la construction de la tour, qui s'est faite sans qu'aucun mort ne soit donc à déplorer.

. Pour en savoir plus : Construction de la tour Eiffel



Voir aussi :

. Visiter la tour Eiffel


La tour Eiffel

Copyright 2013 - 2017 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Catalanes.