Watkin's Tower


Et oui, après Paris, Londres a aussi tenté d'avoir sa tour gigantesque ! Malheureusement pour la ville le projet lancée quelques années après l'inauguration de la tour Eiffel a avorté, alors que cette nouvelle tour était déjà arrivée au premier étage. De nos jours il ne reste rien du chantier, vieux, c'est vrai, de plus d'un siècle. Voici comment s'est déroulé cette construction, en pour ça, commençons par l'origine du projet londonien.


Une fois construite la tour Eiffel a forcé l'admiration du monde entier. Durant l'exposition universelle de 1889 il y eu un grand nombre de visiteurs qui monta sur les étages de cet étrange tour plantée en plein Paris. Parmi eux, de nombreuses personnalités, dont la plupart des têtes couronnées d'Europe et même du Monde entier. On peut imaginer qu'une telle réussite a fait des envieux, ou peut-être que certains ont considéré la tour comme le lancement d'un concours géant du pays qui parviendrait à faire la tour la plus haute. Toujours est-il que Mr Edouard Watkin, entrepreneur en ouvrage d'art anglais et ayant dans son personnel Benjamin Baker, célèbre constructeur du pont du Forth, décida de lancer son propre concours pour édifier à Londres une tour rivalisant avec la tour Eiffel.

Le premier prix était de 500 guinées, soit 12 500 francs de l'époque, et le second prix de 250 guinées, soit 6250 francs. Dans le cahier des charges il était stipulé que la tour devait mesurer au minimum 1200 pieds, soit 366m. Il y avait également des contraintes, comme la tension maximale de l'acier (si il était utilisé, ce qui n'était pas imposé).

Il y eut 68 projets proposés, dont la plupart était particulièrement loufoques. Le premier prix fut attribué à Stewart, McLaren et Dunn pour leur tour en acier plus effilée que la tour Eiffel, tour de 1200 pieds prévue à 14 659 tonnes et à un prix de 352 222 livres. Mais ce fut sans trop de conviction que le jury délivra son verdicte, l'architecte en chef du concours ne croyant pas trop à la réalisation d'un quelconque de ces 68 projets. Le lauréat porte le N° 37 dans la liste ci-dessous, le second prix ayant été attribué au projet N° 51.



Présentation du concours

Voici tout d'abord le texte de présentation du concours. C'est une traduction car le texte original est en anglais, bien sûr. Il reprend les avantages de la tour Eiffel et propose de faire de même à Londres.


L'un des endroits les plus intéressants à Paris est la tour Eiffel, qui est situé au Champ de Mars. Elle a été conçu par l'éminent ingénieur français, M. Gustave Eiffel, et forme la caractéristique la plus remarquable de l'Exposition française de 1889.

La construction de la tour a utilisée 7 500 tonnes d'acier et de fer, consistant en 12 000 morceaux spécialement conçus, fixés ensemble avec 2 500 000 rivets, le nombre de trous forés étant de 7 000 000.

La hauteur de la Tour Eiffel est à 300 mètres, ou 984,26 pieds au-dessus du sol. Le coût fut de 280 000 £.

La forme gracieuse de la Tour Eiffel n'a pas été déterminée que par des considérations esthétiques, mais par des considérations mathématiques dépendant des conditions climatique et de l'intensité du vent. Elle repose sur ses fondations sur quatre pieds, dont chacun se compose de quatre poutres principales, contreventés ensemble par des poutres en treillis et des traverses. La structure repose donc sur seize cadres principaux, quatre sortant de chaque pied. Par ce moyen, le poids total de la Tour est répartie sur une grande surface, ce qui réduit la pression par pied carré sur les fondations. En fait, les fondations sont chargés avec pas plus de poids que ceux d'un immeuble de cinq étages ordinaire.

Le projet de construction de la Tour Eiffel a été attaqué avec beaucoup d'animosité, comme cela est habituellement le cas avec les nouveautés, mais la grande quantité de mécénat public qu'il continue de recevoir prouve que cette opposition était non fondée.

La popularité de la Tour Eiffel peut être mesurée par les recettes qu'elle engrange. Au cours de l'exposition les recettes nettes sur la Tour se sont élevées à £ 260 000, une somme presque égale à son coût.

Depuis la période où la Tour a été ouverte, jusqu'à la clôture de l'exposition les recettes hebdomadaires moyennes des frais d'entrée seules (hors loyers de commerces et les profits des restaurants et d'autres sources) se sont élevées à £ 1 148, et ce, malgré un temps très défavorable. Les recettes provenant des boutiques, des restaurants, des concerts, etc., devraient très sensiblement augmenter la moyenne hebdomadaire, laissant un très grand profit sur les dépenses. La Tour Eiffel a déjà rendu de précieux services à la science, offrant des occasions spéciales pour l'observation et la recherche, qui, en raison de son altitude, ne sont pas autrement atteignable. Prenant en considération l'énorme popularité de la Tour Eiffel et les avantages pécuniaires qui en découlent conférées à ceux intéressés à cette entreprise, il est pas trop de prévoir que, dans le cadre d'un court laps de temps, tous les pays importants posséderont leurs propres tours. Le projet d'une grande Tour à Londres va bientôt trouver le soutien enthousiaste de nombreuses entreprises.

Une société a été créée, à savoir : "The Tower Company Limited", les promoteurs étant les messieurs suivants : Sir Edward W. Watkin, Bart, MP, EH Carbutt, Esq, M. Inst... CE, William MEWBURN, Esq., Le capitaine Francis Pavy, RW Perks, Esq., Henry D. Pochin, Esq., JP, et la fin du TA Walker, Esq., Entrepreneur pour le Manchester Ship Canal, Severn Tunnel, et d'autres œuvres. La première étape du projet est d'inviter des concepteurs à proposer des ouvrages qui seront soumis à la concurrence. Deux prix sont offerts, dont la valeur était de 500 guinées et 250 guinées.

La réponse à ces appels a abouti à soixante-huit dessins et suggestions, dont certains venaient des États-Unis, d'Allemagne, d'Australie, de la Suède, d'Italie, d'Autriche, de la Turquie et du Canada. Le très grand intérêt du public lors de l'exposition des dessins a incité les promoteurs à publier leurs oeuvres, gravées dans un ouvrage à un échelle réduite de 300 pieds à un pouce.

Pour statuer sur le fond des projets, un Comité des jurés a été nommé, parmi lesquels se trouvaient Sir Frederick Bramwell, Sir Benjamin Baker, Sir Edward J. Harland, député, M. JF Moulton, QC, professeur Alex. BW Kennedy, M. Charles Liddell, CE, M. Verity, et M. EH Carbutt, président.

Après un examen très attentif, le premier prix de 500 Guinées a été décerné à MM. AD Stewart, JM McLaren et W. Dunn, de Londres, et le deuxième prix de 250 Guinées a été acquise par MM. JJ Webster et W. Haigh, de Liverpool .

Les jurés ont honoré la conception de M. Max am Ende, et ont exprimé une haute opinion de l'ingéniosité affichée dans la plupart des autres modèles.

Sir Benjamin Baker a consenti à devenir ingénieur du projet, et il saura, avec sa large expérience en ingénierie, faire la tour de façon irréprochable, non seulement en tant que structure d'ingénierie, mais aussi comme un travail d'utilité public.

La tour sera beaucoup plus spacieuse et d'une plus grande hauteur que la Tour Eiffel, en vue d'être encore plus utile, et pour accueillir un plus grand public. ÉLes équipements spéciaux pour épicuriens seront fournis, tels que restaurants, théâtre, boutiques, des bains turcs, promenades, jardins d'hiver, et une variété d'autres amusements, qui vont non seulement permettre des loisirs sains pour le public mais aussi un retour sur investissement important pour les actionnaires.

La Tour sera équipée d'ascenseurs, et sur l'étage supérieur il y aura un observatoire et des chambres pour des expériences scientifiques, qui constituera une caractéristique très intéressante de cette entreprise. Des expériences dans la signalisation ont déjà été faites sur la Tour Eiffel , avec le résultat qu'il a été accompli avec succès à une distance de 75 miles. Des observations à l'enregistrement de l'intensité et la direction du vent dans des conditions variables, l'étude micrographique de l'air, et la question de l'existence de bacilles; dans certains vecteurs purs et raréfiés, ne sont que quelques-unes des enquêtes importantes qui devraient être démontrées. Les observations astronomiques de cette immense hauteur, avec une telle pureté de l'air, et la liberté de brumes, permettra d'étendre notre connaissance de cette branche de la science, et de rendre la photographie météorologiques plus parfait.

Les médecins de Paris ont déjà découvert les avantages pouvant être tirés par les patients souffrant de pneumonie et de la gorge affections, et de nombreux patients, sous leurs conseils, ont fait usage de la "cure d'air pur" sur la Tour Eiffel avec des résultats très bénéfiques. Ainsi la tour peut être utilisées dans l'idée d'améliorer l'humanité souffrante.

De nombreux sites ont été suggérés comme approprié pour la Tour, mais ce sont les hautes terres entre Willesden et Harrow à Wembly Parle, qui ont été sélectionné (sous réserve d'un nouvel examen). Elles sont constituées d'une succession de 280 acres, dont 150 peuvent être affectés pour l'utilisation de la Tour et du parc environnant. Cette tour se tiendrait à une élévation considérable alors que dans le cas de la tour Eiffel, celle-ci est au niveau de la Seine.

La beauté naturelle de ce pays bien boisé, et la facilité d'accès (en étant à seulement 12 minutes de Baker Street par chemin de fer), rendent ce site souhaitable, d'autant que le chemin de fer métropolitain traverse, et que cette société construit actuellement une station spéciale pour l'hébergement des visiteurs.


Enoncé du concours

Ce qui suit est une reproduction traduite des spécifications de la tour, issues des promoteurs, le 1er novembre 1889.

Article 1. Le concepteur devra s'assurer que les fondations sont parfaites (à savoir, du sable, de la pierre, de l'argile dure, ou de gravier) et il aura à sa charge l'estimation des conséquences de son ouvrage.

2. La structure doit être conçue de manière à résister à la pression du vent, des tempêtes les plus soudaines et d'être protégé de la foudre. Le matériau préféré est l'acier, mais le concepteur ne doit pas se limiter à son utilisation, il peut utiliser le matériau de son choix. Le concepteur peut envisager, si l'acier est utilisé, une stabilité, sous une pression maximale du vent de 5 lbs par pied carré, la tension sur l'acier ne devant pas dépasser 74 tonnes par pouce carré, et sous une pression supposée du double de ce montant, la structure doit être stable dans son ensemble.

3. En ce qui concerne les ascenseurs, le concepteur peut fournir un ascenseur unique ou une série d'ascenseurs. La sécurité des ascenseurs est une question de première importance. La vitesse est importante également

4. La tour doit être divisée en un nombre d'étages que le concepteur pense convenir au mieux pour sa construction, tout en donnant suffisamment d'espace au sol, et chacun de ces étages doit être capable de supporter le poids de restaurants, bureaux, et autres bâtiments. Les ascenseurs doivent être complétées par des escaliers. A titre d'information précisons que la tour Eiffel a deux ascenseurs "Roux" qui s'élèvent jusqu'à la premier plate-forme, capable d'élever 2 400 visiteurs par heure, plus deux ascenseurs "Otis" qui font, ensemble 800 visiteurs par heure; et un ascenseur "Edoux" qui monte de la deuxième à la troisième plate-forme, a une cadence de 800 visiteurs par heure.

5. Des dispositions doivent être prises pour l'éclairage électrique, etc.

6. Ces suggestions ne visent qu'à donner les contours du projet, les concepteurs ont toute la liberté nécessaire à leurs imaginations.

7. Le projet devra être accompagné de dessins de grande qualité ainsi que des estimations de:

  • a. Le poids des matériaux
  • b. Le coût des ascenseurs avec leurs descriptions
  • c. Le coût du travail et la surveillance de la construction.

8. Les dessins et les estimations sont ouverts à tous les concurrents, et doivent être envoyées au plus tard à la fin Février prochain. Les concurrents étrangers disposeront d'un peu plus de temps, si nécessaire. Toute demande sera examinée avec bienveillance.

9. Le jury qui décidera du résultat du concours sur la base des dessins et devis envoyés sera composé de :

  • Sir Frederick BRAMWELL, F.R.S., M.Inst.C.E.
  • BENJAMIN BAKER, Esq., M.Inst.C.E.
  • Sir Edward HARLAND. Bart, M. P.
  • PROF. ALEX. B. W. KENNEDY, F.R.S., M.Inst.C.E.
  • CHARLES Liddell, Esq., CE.
  • JF Moulton, Esq., QC. FRS, Assoc.Inst.CE, T. A, WALKER, Esq, Assoc.Inst.CE THOMAS Verity, Esq., F.R.I B.A., F.O.L.
  • E. H. Carbutt, M.Inst.C.E., président.
  • Le jury a tout pouvoir pour s'adjoindre les compétences nécessaires en ajoutant un membre à tout moment.

10. Les dessins seront exposés au public (avec ou sans le nom et l'adresse du concepteur, celui-ci pouvant décider) à Londres avant, ou après, l'arbitrage.



Enoncé du résultat

Le résultat du concours a été annoncé par voie de presse dans la revue "La Nature" du 2e semestre 1899, page 77. On peut y lire :

Les projets envoyés au concours ont des mérites très variés, et bien que chacun d'eux renferme des parties excellentes, nous devons avouer que l'ensemble du concours a été pour nous un véritable désappointement, et qu'il n'y a pas un seul projet dont nous puissions recommander l'exécution.

Pour rendre justice aux compétiteurs, il convient cependant d'ajouter que l'existence de la Tour Eiffel et le désir d'éviter des imitations ont considérablement accru les difficultés du problème, car la Tour Eiffel réunit les moyens les plus rationnels et les plus évidents de combiner un monument présentant un aspect architectural, d'une construction économique.

Un certain nombre de projets étaient naturellement excentriques et extravagants, tandis que d'autres ne présentaient aucun mérite architectural.

Nous n'avons éprouvé aucune difficulté à éliminer la plus grande partie des projets qui nous étaient présentés, mais il a fallu des études très suivies pour arriver à décerner la récompense finale. En nous confinant à l'examen des projets élaborés par des hommes compétents, nous avons trouvé que, dans certains cas, on s'était préoccupé avant tout de réaliser une construction économique, tandis que, dans d'autres cas, au contraire, on s'était attaché de préférence à l'effet architectural.

En comparant les projets, nous nous sommes efforcés de nous placer au même point de vue que l'auteur ou les auteurs de chacun des projets, et nous avons attaché une importance toute spéciale au temps et aux soins employés pour la confection des dessins, aux calculs de résistance et aux devis de prix de construction.

Après examen attentif, nous avons décidé de distribuer ainsi les récompenses : premier prix (500 guinées) : MM. Stewart, Maclaren et Dunn; second prix (250 guinées) : MM. Webster et Haigh.



Réalisation effective de la tour Eiffel de Londres

Le projet ayant obtenu le premier prix avait une hauteur de 1 200 pieds, une base octogonale de 300 pieds de diamètre. Elle devait être construite en acier et son poids aurait avoisinné les 14 659 tonnes. Son prix de revient était estimé à 9 millions de francs.

L'emplacement choisi était le Wembley-Park, aux environs de Londres.

Quand il s'agit de passer à son exécution, les plans de M. Stewart durent subir de profondes et nombreuses modifications après entente entre ce dernier et M. Benjamin Baker, ingénieur conseil de la Compagnie. D'octogone, la Tour devint carrée et prit avec la Tour Eiffel une ressemblance encore plus grande; chacun des quatre piliers fut composé de quatre arêtiers rectangulaires entretoisés, et le système de construction fut presque identique à celui de la tour Eiffel, pour la plus grande satisfaction de Gustave Eiffel qui voyait là la confirmation des choix techniques qu'il avait fait 15 ans plus tôt.

Les numéros de XEngineer du 8 septembre 1893 et du 11 mai 1894 donnent tous les détails de la construction et des photographies du commencement des travaux. Le 15 juin 1893, on posa les premières pièces métalliques et, en janvier 1894, les piliers atteignaient le niveau de la première plate-forme, à 45 m de hauteur.

Quant aux ascenseurs, on avait jugé que l'on pouvait disposer sans inconvénient du sol placé au centre de la Tour, et on a pu disposer verticalement tous les ascenseurs, ce qui est une grande simplification. Les ascenseurs inclinés de la Tour Eiffel correspondaient, en raison de la situation de celle-ci dans l'Exposition, dont elle constituait une sorte d'entrée triomphale, à des nécessités architecturales, qu'on a pu écarter, grâce à la situation de la Tour de Wembley-Park, isolée sur une éminence plantée d'arbres de haute futaie. Les deux ascenseurs verticaux allant à la première plate-forme sont portés par des pistons hydrauliques; les deux autres ascenseurs devaient monter directement de la première plate-forme au sommet : ils auraient eut une course de 275 m et seraient mus par des treuils à vapeur.

Hélas pour les anglais et peut être heureusement pour Paris, pour des motifs que nous ne connaissons pas, soit techniques, soit financiers, les travaux ont été interrompus et n'ont pas dépassé la première plate-forme. De nos jours il ne reste plus rien de cet ouvrage d'art.


Les différents projets


La tour T. Otis

La tour T. Otis


1. La tour T. Otis

Concepteurs : T. Otis, Rochester, USA. Cette tour était prévue d'une taille de 1355 pieds. D'une base carrée de 400 pieds carrés, elle était estimée à 21300 tonnes pour un assemblage en acier, 26500 tonnes si elle était construite en fer. Le coût n'a pas été donné.

Sa description est assez commaire. On sait de ce projet que cette tour devait accueillir une salle de banquet de 400 pieds carrés, 50 pieds de haut. Au sommet de la 1ere section il y avait un balcon, à 50 pieds du sol. Trois ascenseurs et des escaliers en plein air aurait permis l'ascension vers l'observatoire sommital de 57 pieds carrés.


La tour D. Vernon

La tour D. Vernon


2. La tour D. Vernon

Concepteurs : D. Vernon, Topsham, Devon. Cette tour est la moins documentée de toutes, on ne sait d'elle que sa taille de 1225 pieds.


La tour J. Batey

La tour J. Batey


3. La tour J. Batey

Concepteurs : J. Batey, 47 Heytesbury Street, Dublin. La tour que propose cet ingénieur devait faire 1216 pieds de haut pour 9574 tonnes. Elle aurait eu une base carrée de 520 pieds de côté et devait être faite en acier. Son prix ridiculeusement bas de 40 957 livres semble largement sous-estimé.

Cette tour se compse de 4 tubes en acier de 3 pieds de diamètre au sommet et 15 au sol. La structure est couronnée pour une lanterne de 20 tonnes. La tour possède des ascenseurs deux à deux, ce qui permet d'économiser de l'énergie, les ascenseurs montant étant aidés par ceux qui descendent, du coup très peu d'énergie est nécessaire.


La tour H. Fidler

La tour H. Fidler


4. La tour H. Fidler

Concepteurs : H. Fidler, Lyndhurst Grove Park, Chiswick. Cette tour de 1200 pieds a une base de 500 pieds pour un poids de 11 500 tonnes. Elle est prévue en acier pour un prix de 350 000 livres.

Les calculs de la pression du vent sont faits par rapport à la valeur 56 livres par pied carré pour une surface 3 fois supérieure à la superficie réelle. Deux escaliers indépendants montent au premier étage, alors qu'un seul monte du premier au deuxième. Il y a 4 ascenseurs montant à 280 pieds par minute 60 personnes, soit 1440 visiteurs par heure, du sol au 4e étage. Le sommet est surmonté d'une lanterne.


La tour C. Baillairge

La tour C. Baillairge


5. La tour C. Baillairge

Concepteurs : C. Baillairge, City Engineer, Québec, Canada. Assez haute avec ses 1600 pieds, cette tour a une base circulaire. Elle pèse 14 303 tonnes et sera faite en pierre et fer. Elle coûtera 925 516 dollars.

L'intérêt de cette tour est qu'elle peut être montée par partie. Ainsi, elle peut à volonté être partiellement montée ou démontée. Toutes les pièces seront vissées au lieu d'être rivetées. Il y aura des ascenseurs et des escaliers à tous les étages desservant des galeries de 20 pieds de large, sauf pour les niveaux supérieurs où elles passent à 10 pieds. La structure fermée elle ne doit pas subir une pression du vent de plus de 56 livres par pied carré, ce qui rend la tour 3 à 4 fois plus solide que ce qu'elle devrait être. La pression verticale est également tout à fait acceptable. Elle sera éclairée par l'éectricité.


La tour S. Fisher

La tour S. Fisher


6. La tour S. Fisher

Concepteurs : S. Fisher, 32 Eagle Wharf Road, London. Cette tour très haute (2000 pieds) est relativement improbable. Elle peut, d'après son concepteur, être réduite à 1700, 1500 ou 1250 pieds. D'une base circulaire, elle pèserait 312 550 tonnes, et elle serait faite en pierre et fer.

Cette tour a pour but de devenir un véritable monument. Orné d'une spirale elle est sensée être représentative de l'histoire egyptienne de l'Empire Britannique durant le reigne de la reine Victoria. Le concepteur envisage d'y mettre un train suivant la spirale qui monterait les visiteurs au sommet suivant une pente allant de 1/20e à 1/10e. Il y aura aussi 12 ascenseurs hydrauliques et une machine pouvant procurer 500 chevaux-vapeurs.


La tour B. Kinkel et Pohl

La tour B. Kinkel et Pohl


7. La tour B. Kinkel et Pohl

Concepteurs : B. Kinkel et Pohl, Washington, USA. Cette tour de 1250 pieds est de forme circulaire, avec une base de 192 pieds. Elle coûterai, d'après les concepteurs, 1 687 900 dollars pour un poids non donné.

Cette tour se compose de 16 jambes incurvées d'acier, allant de 30 pieds au sol à 5 pieds au sommet. Le travail architectural tend vers le style oriental, avec de grandes terrasses, des pavillons, des minarets, etc. Elle disposerait d'une surface totale de 80 000 pieds carrés, accessibles avec 4 ascenseurs parcourant 250 pieds par minute. La pression du vent est de 60 livres par pied carré. Le globe du sommet fait 25 pieds de diamètre et contient 16 ampoules électriques de grandes puissances. Les balcons sont également équipés d'ampoules électriques. Au sol 12 salles contiennent des restaurants, des boutiques, etc. sur 4000 pieds carrés de surface. De telles aménagements se retrouvent aussi dans les étages.


La tour F. Persson et B. Wallin

La tour F. Persson et B. Wallin


8. La tour F. Persson et B. Wallin

Concepteurs : F. Persson et B. Wallin, Goteborg, Suède. Nous sommes là sur une tour assez bien décrite. Prévue pour mesurer 1200 pieds elle a une base hexagonale et devait peser 7000 tonnes. Elle était prévue en acier, mais son coût n'a pas été envisagé.

La forme principale de cette tour est un tube hexagonal ou sylindrique construit en plaque d'acier, suffisamment large pour laisser la place à un ascenseur. Il ferait 36 pieds de diamètre à sa base et 15 au sommet. Elle contient 130 000 pieds carrés de surface totale, dont 60 000 pour le premier et 23 000 pour le second.


La tour R. Nettle

La tour R. Nettle


9. La tour R. Nettle

Concepteurs : R. Nettle, Redruth. Cette tour de 1500 pieds n'est pas documentée, on ne connait guère que son coût, 204 941 livres.


La tour F. Wilkings

La tour F. Wilkings


10. La tour F. Wilkings

Concepteurs : F. Wilkings, 13 Poland street, London. Cette tour de 1234 pieds de haut a une base de 40 pieds de diamètre. Elle était prévue en acier et en verre, pour un coût de 107 000 livres.

Cette tour était sensée recevoir des habitations et des bureaux. Il y aurait eu 12 ascenseurs distincts. L'énergie principale aurait été l'électricité. Le concepteur proposa de construire cette tour à Kensington Gardens, ou à Exhibition Road, de façon à être utilisable en tant qu'appartements privés, comme il l'avait prévu. Mais plus qu'une tour d'habitation, elle devait contenir tout ce qui rend la vie en société possible : Ecole, institutions diverses, restaurants, centres culturels, laboratoires, palais de justice, etc. Le concepteur prétendait que sa tour pourrait être montée en 12 mois seulement.


La tour E. Shaw

La tour E. Shaw


11. La tour E. Shaw

Concepteurs : E. Shaw, Boston, Massachusetts, USA. Cette tour est prévue pour une hauteur de 1400 pieds, plus 100 pieds pour la lanterne, au sommet. La base de cette tour est carrée, chaque côté devant faire 500 pieds de long. Elle est prévue en acier et en fer, pour un coût de 575 933 livres.

Cette tour a 4 piliers faits de colonnes tubulaires. Au niveau du sol il y aura 4 pavillons pour une superficie de 74 000 pieds carrés. Au premier étage, le principal, est à 360 pieds, c'est le niveau de la promenade. L'étage fait 300 pieds carrés. Le niveau supérieur fait 28 000 pieds carrés, il est à 575 pieds de haut. Le plus haut niveau est à 1200 pieds de hauteur, c'est le niveau de l'observatoire. Au-dessus de ces niveaux il reste le laboratoire météorologique, surmonté de la lanterne de 10 pieds de diamètre. La lumière est issue de l'électricité. Le sommet de la tour est percé de 4 puits laissant le passage à 4 ascenseurs. Il y a également 3 escaliers de 3 pieds de large, un pour la montée, les autres pour la descente. Les deux ascenseurs ont une montée de 400 pieds par minute La pression du vent au sommet de la tour est estimée à 56 livres par pied carré.


La tour E. Worral

La tour E. Worral


12. La tour E. Worral

Concepteurs : E. Worral, 26, Byrom Street, Liverpool. Cette tour classique dans sa taille (1200 pieds) pour ce concours est beaucoup plus originale sur sa forme. Elle a une base carrée, mais ni son poids, ni son coût n'est donné.

L'étage supérieure de cette tour fait 195 pieds carrés contenant un observatoire et des restaurants. Le toit est en acier et en verre. La base, elle, est un rectangle de 125 pieds carrés à son pieds le plus étroit. Il y a 4 ascenseurs pour 875 pieds de hauteur, plus 4 escaliers de 20 pieds de large. La base mesure 40 pieds de haut formant un espace de 40 000 pieds carrés. Les premiers et seconds étages sont faits de façon similaires, ils ont 400 pieds de diamètre et sont composés de modules séparés par des plaques de métal. Ces étages contiendront des restaurants, des galeries, des promenades, et au-dessus une salle de musique. Le 2e étage est à 1000 pieds du sol. Deux des ascenseurs s'arrêtent à tous les étages, et deux autres montent directement au sommet.


La tour Thos V. Trew

La tour Thos V. Trew


13. La tour Thos V. Trew

Concepteurs : Thos V. Trew, 26 Tarbert Road, East Dulwich Grove, Londres. D'une hauteur de 1267 pieds, cette tour est circulaire et fait 400 pieds de diamètre, plus 40 de socle. Son poids est de 11 770 tonnes, elle est prévue en fer et en acier. Le coût de l'acier est de 260 000 livres.

La forme générale rappelle le "Crown", les emblèmes du Royaume-Uni (Chardon, Rose, Poireau) avec les colonies à leurs bases. Il y a 18 poutrelles verticales assemblées ensemble, et au sommet se trouve cette couronne. L'intérieur est illuminé de 18 lampes électriques. Les plates-formes contiennent des restaurants, des galeries extérieurs, des promenades, et de larges terrasses. Il y a 7 ascenseurs, 4 pour monter à la plate-forme du 1er niveau et 3 pour aller jusqu'au sommet. Chaque ascenseur peut porter 30 personnes. Le bâtiment à la base de l'édifice est en brique, il contiendrait des magasins.


La tour J. Thornycroft

La tour J. Thornycroft


14. La tour J. Thornycroft

Concepteurs : J. Thornycroft, Chiswick, Londres. Cette tour mesurerait 1760 pieds si elle est construite. Sur un plan triangulaire, elle doit peser 16 830 tonnes d'acier.

La forme générale de cette tour est 3 grands piliers se rejoingnant. Les ascenseurs sont à pression d'air et résident dans les piliers, ils vont du sol au sommet. Il est possible d'avoir jusqu'à 20 000 personnes sur cette tour, en même temps. Les ascenseurs ont été conçus spécialement pour cette tour. Certains montent directement au sommet, d'autres s'arrêtent à tous les étages.


La tour W. Woodcock

La tour W. Woodcock


15. La tour W. Woodcock

Concepteurs : W. Woodcock, 6 Victoria Street, Londre. Cette tour était prévu pour une hauteur de 1300 pieds. Sa base octogonale de 310 pieds de diamètre devait supporter le poids de 12 000 tonnes d'acier. Son prix a été estimé à 349 250 livres, sans les décorations.

Cette tour est divisée en 4 parties, chacune, excepté le sommet, étant divisé en 2 niveaux. L'espace entre les deux niveaux est utilisé en restaurants, magasins, bureaux de poste, etc. L'étage le plus élevé est réservé pour les promenades Il y a des niveaux différents pour l'arrivée des ascenseurs. Les deux niveaux de chaque étage sont reliés par des escaliers. La plate-forme du 1er étage fait 63000 pieds carrés, le 2e étage 26400, le 3e 8600 et le sommet 2000 pieds carrés. L'électricité est utilisé à la fois pour les ascenseurs et l'éclairage. Ces ascenseurs auraient eu un rendement de 200 pieds par minute, au maximum. Pour accroitre la sécurité les machineries sont installées à distance. Deux escaliers vont du sol au sommet, un pour la montée, l'autre pour la descente. La lanterne, au sommet, est un projecteur de marine.


La tour De Vere Buckingham

La tour De Vere Buckingham


16. La tour De Vere Buckingham

Concepteurs : De Vere Buckingham, St John Street, Winchester. Il s'agit d'une tour de 1700 pieds prévue en acier. Elle aurait dû coûter, si elle avait été réellement construite, 235 603 livres.


La tour J. Horton

La tour J. Horton


17. La tour J. Horton

Concepteurs : J. Horton, Copley, près d'Halifax, Yorks. Cette tour de tout juste 1200 pieds a une base circulaire. Son élévation va en diminuant, au sommet nous ne sommes plus qu'à 42 pieds de diamètre. Le poids est de 16 760 tonnes, elle est en acier ondulé.

La forme générale est obtenue grace à l'acier ondulé, elle a 60 ondulations qui tournent en spirale du sol au sommet. Les plaques au sol font 1 pouce d'épaisseur et 4 à 6 pieds de largeur pour arriver au sommet à 9 pouces de rayon. Tout autour il y a une spirale qui monte lentement, au rythme de 1 pour 10. Un ascenseur téléscopique de 150 pieds de long, utilisable par temps calme, fonctionne avec la puissance hydraulique. Cette tour comprend 24 étages de 50 pieds et 72 ascenseurs hydrauliques, 3 par étage.


La tour J. Harrison-Vasey

La tour J. Harrison-Vasey


18. La tour J. Harrison-Vasey

Concepteurs : J. Harrison-Vasey, 24 Vicarage Terrace, Sunderland. La hauteur de cette tour est de 1820 pieds, elle a une forme circulaire. La zone aux pieds de l'édifice fait 20 acres. Le bâtiment lui-même fait 10 000 tonnes, il est prévu en acier pour un coût de 1 000 000 de livres.

L'étage est très vaste, et il sert de point de départ au chemin de fer qui grimpe jusqu'au sommet de la tour en spirale. Le trajet fait 2 miles, avec une pente de 1 pour 20. Au niveau du sol il y a la station d'ascenseurs, la salle d'attente, les salles des machines, etc. Les étages sont tous construits en acier. Il y a même un parachute captif pour 4 personnes qui descend dans l'un des coins, parachute freiné par un système mécanique. L'observatoire est au niveau supérieur, à 1780 pieds de hauteur. Cette tour peut être démontée facilement.


La tour J. W. Couchman

La tour J. W. Couchman


19. La tour J. W. Couchman

Concepteurs : J. W. Couchman, Pembury Road, Tottenham, Londres. Cette tour de 1900 pieds de haut pèse 44 118 tonnes, ce qui est très lourd. Elle est prévue en acier pour un coût de 2 250 987 livres. Son plan est circulaire.


La tour T. Clarke, Joseph Mayer et W. Hildenbrand

La tour T. Clarke, Joseph Mayer et W. Hildenbrand


20. La tour T. Clarke, Joseph Mayer et W. Hildenbrand

Concepteurs : T. Clarke, Broadway, New-York et Joseph Mayer, Union bridge, Connecticut, et W. Hildenbrand. Cette tour de 1280 pieds de haut a une base de 350 pieds carrés octogonale. Elle aurait dû peser 7070 tonnes, si elle avait été construite réellement. Elle aurait été faite en acier pour un coût de 1 115 000 livres.

Avec une architecture élégante, des ascenseurs et des escaliers cette tour a une capacité double de la tour Eiffel. Elle est faite de plaques d'acier pré-montées permettant une élévation en 18 mois seulement.


La tour James Arnold

La tour James Arnold


21. La tour James Arnold

Concepteurs : James Arnold, Lincolns Eastleigh, Southampton. Il s'agit d'une tour de 1320 pieds de base hexagonale contenant une colonne centrale cylindrique. Son poids est de 142 207 tonnes, ce qui est extrêmement lourd. Elle est en acier et en fer. Son coût n'a pas été estimé.

Ce qui est mis en avant dans cette tour est la belle luminosité de l'intérieur. Il y aura 6 plates-formes contenant des restaurants, des salles de diner, des bureaux, une chapelle, un hôtel, et un sanatorium. La partie supérieure de la tour sera recouverte d'un dome de verre. L'électricité sera fournie pour l'éclairage. Les ascenseurs travailleront à la vitesse de 600 pieds par minute, également à l'électricité.


La tour Henry Rose et E. Edwards

La tour Henry Rose et E. Edwards


22. La tour Henry Rose et E. Edwards

Concepteurs : Henry Rose, 2 Princes Mansions, Victoria Street, London et E. Edwards, 12 Dartmouth Street, Westminster. Cette tour est l'une des mieux décrites, elle mesurerait 1274 pieds de haut sur une base octogonale. De 470 pieds à sa base, elle monterait en s'amenuisant à 40 pieds seulement au sommet. Son poids estimé est de 16 000 tonnes et elle est prévue en acier mais en faisant la part belle au verre et à la terre cuite. Son coût est de 537 000 livres.

Les moyens de monter dans cette tour sont : Un chemin de fer à une pente de 1/6e, en double spirale, des ascenseurs "Otis" et deux escaliers de 12 pieds de large. Les 8 piliers principaux sont cruciformes, ils font 100 pieds par 40 à leurs bases et terminent à 10 par 10 au sommet Il y a 8 étage, y compris l'étage finale de la lanterne. Le train montera à la vitesse de 5 miles par heure, ce qui permettra de monter 1600 passagers par heure. Ce train fonctionnera à l'électricité, qui sera aussi l'énergie de l'éclairage.

Cette tour contiendra des restaurants, des bureaux, des magasins. Au 3e étage il y aura un hall de photographie. Au 4e étage il y aura 4 club-houses qui pourraient être ceux de Londres. Le 5e contiendrait deux salles de banquet ou de réception ou des événements privés, et au 6e étage un laboratoire, une autre salle de photographie, un petit café, etc.


La tour J. Kelly

La tour J. Kelly


23. La tour J. Kelly

Concepteurs : J. Kelly, Pyrmont House, Winchmore Hill, London. Cette tour très haute est prévue pour 2000 pieds, elle aurait eu une base carrée de 1672 pieds de côté pour un espace central de 64 acres. Son poids est estimé à 25 000 tonnes, ce qui en fait une tour très lourde, et encore, c'est sans la machinerie ni les ascenseurs. Le métal prévu est l'acier. Son coût est de 120 000 livres, mais que pour son élévation.

Les étages sont accessibles à travers des ascenseurs du type le plus simple existant, opérant juste à côté des colonnes dans les coins. Cette tour est éclairée par l'électricité généré par le même système que pour les ascenseurs. Elle est conçue pour pouvoir recevoir différents événements en même temps.


La tour A. Cummings

La tour A. Cummings


24. La tour A. Cummings

Concepteurs : A. Cummings, 26 Maygrove Road, Kilburn, London. Cette tour d'une hauteur normale pour ce concours (1235 pieds) est prévue en acier, pour un poids non communiqué. Elle est sensée coûter 530 000 livres, y compris les fondations.

Cette tour est composée de 12 colonnes principales de 2 pouces d'épaisseur au sol, et 1 au sommet. Les colonnes du sol au premier étage seront remplis de ciment de de ballast pour accroitre la stabilité et la rigidité de l'ensemble. Il est prévu 8 étages et des ascenseurs américains, ainsi qu'un éclairage électrique.


La tour C. Lean

La tour C. Lean


25. La tour C. Lean

Concepteurs : C. Lean, 72 Palace Chambers, Westminster. D'une hauteur exacte de 1200 pieds, cette tour a une base hexagonale et elle est prévue en acier. Toutefois son coût et son poids ne sont pas donnés par le concepteur.

La forme générale de cette tour a été décidé pour l'implantation correcte des ascenseurs. Ces ascenseurs sont au centre de tout, ils sont petits et très nombreux, de sorte que si l'un tombe en panne, ça n'a pas d'impact sur les visiteurs. Elle est divisée en 6 parties mais pour l'instant il a été décidé de ne mettre des plates-formes que sur les 1er, 3e et 6e étage. Chaque étage est percé par des trous permettant le passage des ascenseurs, mais aussi des escaliers, des commodités, etc. Au sommet il y aura un laboratoire scientifique. C'est l'électricité qui doit être l'énergie principale de la tour, aussi bien pour les ascenseurs que pour l'éclairage.


La tour T. Thomas et W. Lewis

La tour T. Thomas et W. Lewis


26. La tour T. Thomas et W. Lewis

Concepteurs : T. Thomas et W. Lewis, 20 Pembroke Terrace, Cardin. Il s'agit d'une tour de 1240 pieds de base carré pesant le poids de 18 891 tonnes. Elle est prévue en métal. Son coût estimé est de 363 075 livres.

Les fondations de cette tour sont faites de 16 boîtes en acier regroupées quatre par quatre. La pression sur le sol de devrait pas être de plus de 3 tonnes par pieds carré. De ces boîtes partent des tubes en acier s'élevant dans les airs et se regroupant au niveau du 2e étage. Ces tubes, de 12 pieds à la base, diminue lentement avant de se rejoindre dans un tube unique de 49 pieds. A partir de là la structure se poursuit en 8 tubes partant en carré. A 300 pieds de hauteur il y a la plate-forme, elle sera équipée d'une salle de concert, d'un hôtel, de magasins, etc. A 722 pieds il y a la seconde plate-forme contenant un bâtiment de 12 100 pieds carrés, il sera destiné à la promenade. La 3e plate-forme sera à la hauteur de 945 pieds. Il y aura 8 ascenseurs partant du sol et montant à la première plate-forme, et 3 de plus, pneumatiques, montant au sommet. La lumière sera électrique.


La tour P. Campanakis

La tour P. Campanakis


27. La tour P. Campanakis

Concepteurs : P. Campanakis, Pera Maison Sech-Han, N° 28, Constantinople. Cette tour est l'une des seules dont la hauteu est exprimée en mètre, elle était prévue pour 365m. D'uen base triangulaire, elle devait être faite en acier. Son poids n'a pas été calculé, de même que son coût.

Cette tour est caractérisée par son faible coût, d'après le concepteur. Elle est d'une grande résistance et possède une bonne stabilité également, les deux en accord avec un aspect original. Elle est équipée de 11 ascenseurs.


La tour A. Briand

La tour A. Briand


28. La tour A. Briand

Concepteurs : A. Briand, 11 rue Corbeau, Anzin, France. Tour de conception française, elle mesure 1200 pieds de haut et a une base triangulaire. Elle aurait été faite en acier et aurait coûté 1 215 000 livres.

Surnommé "Time is money", cette tour aurait été équipée qu'un grand cadran d'horlogerie.


La tour Albert Brunel

La tour Albert Brunel


29. La tour Albert Brunel

Concepteurs : Albert Brunel, 3 Quai de Paris, Rouen. Cette tour était sensée être très haute, 2296 pieds. De forme générale circulaire de 574 pieds de diamètre, elle devait peser 196 702 tonnes et être fabriquée en granit. Son coût est estimé à 1 104 325 livres.


La tour O. Ross

La tour O. Ross


30. La tour O. Ross

Concepteurs : O. Ross, Relf Road, East Dulwich. D'une hauteur prévue de 1260 pieds, cette tour devait avoir un poids de 6150 tonnes d'acier, 820 de fer et 800 de fonte. Elle devait coûter 209 250 livres.

Le squelette de cette tour consiste en tube de fonte pour s'éloigner le plus possible de la tour Eiffel. Les ornements ressemblent à une rose, un chardon et un poireau, pour rappeler les symboles du Royaume-Uni. Il y aurait eu plusieurs tubes verticaux de 10 pieds de haut, placés les uns au dessus des autres. En s'élevant le nombre de tubes aurait diminués. Il était prévu un éclairage électrique et 10 ascenseurs hydrauliques.


La tour J. C. Chapman

La tour J. C. Chapman


31. La tour J. C. Chapman

Concepteurs : J. C. Chapman, 52 Elthorne Road, Holloway, Londres. La seule chose que l'on sache sur cette tour est qu'elle devait mesurer 1200 pieds, mais le concepteur n'a pas donné d'autres informations.


La tour J. Bateman

La tour J. Bateman


32. La tour J. Bateman

Concepteurs : J. Bateman, 11 Beulah Road West, Thornton Heath, Londres. Nous sommes sur une tour de 1260 pieds de base hexagonale. Son poids fait 9 243 tonnes, rien que pour le métal. Il s'agit d'acier. Le prix estimé est de 285 278 livres.

Cette tour devait être divisée en 4 étages aux hauteurs respectives de 200, 500, 800 et 1200 pieds. L'étage N° 3 est prévu pour avoir un diamètre de 50 pieds, le 4e 45 pieds il devait être équipé d'un dome de verre. Une galerie aurait permis aux visiteurs de se promener, elle devait faire 8 pieds 6 pouces de large. Il y aurait eu des ascenseurs et des escaliers mais l'énergie de des ascenseurs n'a pas encore été décidée, bien que la vapeur ai la préférence. Il aurait été possible d'ajouter des étages sans impact notable sur la structure. L'électricité devait servir à éclairer cette tour.


La tour E. Duncan

La tour E. Duncan


33. La tour E. Duncan

Concepteurs : E. Duncan, 3 Crossneld Road, Belsize Park, London. Cette tour fait un peu plus de 1200 pieds de hauteur. Sur une base carrée de 500 pieds, elle devrait peser 12 195 tonnes d'acier pour un coût de 400 000 livres.

Cette tour est très peu documentée. Elle est composée de 4 plates-formes accessibles à travers des ascenseurs électriques. C'est une composante de cette tour, l'électricité, elle mets en avant cette nouvelle source d'énergie.


La tour W. Gibson

La tour W. Gibson


34. La tour W. Gibson

Concepteurs : W. Gibson, 15 Queen Street, London. Cette tour mesure 1232 pieds de haut exactement, elle a une base carrée. Elle est prévue pour être construite en acier. Elle pèserait 7 000 tonnes pour la partie métallique et 25 000 pour les fondations. Son coût est de 499 500 livres.

Cette tour est inspirée de la finesse du travail de Sir Christopher Wren, à Bow Church, Cheapside. La petite quantité de métal nécessaire permet de baisser les coûts tout en obtenant de grands espaces à aménager, ce qui engendrera des revenus conséquents. Cette tour contiendrait un théâtre, un jardin illuminé, des restaurants. Au sommet il y a une lanterne électrique. Le 6e étage contient des chambres, un laboratoire, une salle de diner, etc. Il y a un grand ascenseur dans chaque pilier, plus des escaliers.


La tour Nicholas C. Vouro

La tour Nicholas C. Vouro


35. La tour Nicholas C. Vouro

Concepteurs : Peternevouro, c/o Nicholas C. Vouro, Constantinople. La tour que cet architecte a prévu mesure seulement 1070 pieds de haut et ne répond donc pas aux critères de taille minimale demandé par le cahier des charges.


La tour Sir Bradford Leslie

La tour Sir Bradford Leslie


36. La tour Sir Bradford Leslie

Concepteurs : Sir Bradford Leslie, Tarrangower, Willesden Lane, London, N.W. Cette tour mesure 1200m avec un plan carré. Son poids est impressionnant, il est de 30 000 tonnes, sans les fondations. Elle est prévue en fonte et en fer pour un coût de 1 372 266 livres, fondations comprises.

Cette tour a une forme originale mais très simple. Elle se compose de 4 niveaux, chacun ayant 4 piliers et une plate-forme. Chaque pilier est en fonte, ils font 50 pieds carrés de superficie. Ils sont distants de 187 pieds. Les espaces entre chaque niveaux sont constants : 300 pieds, tout rond. Il y a 4 étages de 152 340 pieds carrés. Dans chaque pilier il y a un escalier accédant au sommet. Il y a aussi deux paires d'ascenseurs et deux monte-charges.


La tour de Stewart, McLaren et Dunn

La tour de Stewart, McLaren et Dunn


37. La tour de Stewart, McLaren et Dunn

Concepteurs : Stewart, 2 Queen Square Place, McLaren et Dunn, 21 King William Street, Strand. D'une taille prévue de 1200 pieds et un poids de 14659 tonnes, cette tour est en acier. Son coût est censé être de 352 222 livres.

De forme octogonale, cette tour est un équilibre entre économie et efficacité. L'octogone offre une résistance à la flexion quasiment dans toutes les directions. Ce plan admet equalement d'avoir une bonne vue de tous les côtés, et donne une variété suffisante de lumière et d'ombre sur ses faces. Le style adopté est de caractère oriental. Quatre ascenseurs sont prévus jusqu'à la première plate-forme, plus 2 escaliers situés dans les jambes de la Tour. La plate-forme principale est à 200 pieds au-dessus du sol, elle contient un grand hall central, de forme octogonale de 20 000 pieds carrés de superficie, et 60 pieds de haut. Autour de la plate-forme il y a un balcon. Un hôtel avec 90 chambres est prévue. La maçonnerie est formé de 3 épaisseurs de plâtre sur grillage à bonnettes de fer formant 2 lames d'air distinctes. Les planchers seront en béton et en acier. Un hall de 10.000 pieds carrés de superficie couvert se trouve sur la deuxième plate-forme; 3 ascenseurs sont fournis à partir de la première vers le haut. Il y aura d'autres établissements, tels que des restaurants, etc. Cette tour sera éclairée par l'électricité.


La tour A. Hills

La tour A. Hills


38. La tour A. Hills

Concepteurs : A. Hills, Thames Iron Works an Shipbuilding Co., Orchard Yard, Blackwall. Cette tour est probablement la plus élevée de toutes, elle mesure 2 0007 pieds du sol au sommet, ce qui fait plus de 650m de haut. Elle devait se construire sur une base de 644 pieds carrés pour un poids impressionnant de 32 000 tonnes. L'acier était le matériau prévu. Le coût prévu est 1 525 000 livres, fondations comprises.

Ce bâtiment s'inspire des obélisques de l'Egypte ancienne. La tour est un ensemble de petits éléments symétriques correctement disposés, ce qui assure une méthode de construction efficace et un coût maîtrisé. Le premier étage est occupé par un jardin qui pouvait servir de lieu d'exposition. Le second étage aurait été un théatre, à 600 pieds du sol. Le 3e contiendrait un musée, une bibliothèque et une galerie d'art. Le 4e étage aurait été un temple, puis il y aurait eu des magasins internationaux, avant les étages des hôtels. Au sommet de la tour il y aurait eu une station météo. La forme du sommet rappelle celle des obélisques égyptiens. Les ascenseurs étaient sensé fonctionner à l'électricité, de même que le chauffage des chambres.


La tour John Heath

La tour John Heath


39. La tour John Heath

Concepteurs : John Heath, 16 Furnivars Inn, London E.C. Nous sommes là sur une tour de 1300 pieds de haut de plan cruciforme, ce qui est plutôt original. Ses fondations, au plus large, font 500 pieds. Elle serait faite en acier, en fonte, en pierres de Portland, en verre et en zinc. Son coût estimé est de 500 000 livres.

Le niveau du sol contient un large hall de 100 pieds de haut autour duquel circule une promenade faite d'un plan incliné de 30 pieds de large avec une pente de 1 pour 15. Ce plan mène à une galerie de 2 acres, 100 pieds de hauteur. Ce hall peut contenir 400 personnes. Il y a prévu 10 ascenseurs et deux ascenseurs spéciaux pour monter des charges diverses, mais aussi des chevaux.


La tour Llewelyn Campbell

La tour Llewelyn Campbell


40. La tour Llewelyn Campbell

Concepteurs : Llewelyn Campbell, 26 Budge row, Cannon street, London. Nous sommes là dans une tour extrêmement haute, 1670 pieds de haut (550m). Sa base aurait fait 275 625 pieds carrés. D'un coût de 1 300 000 livres tout compris, ça aurait aussi été l'une des plus chères. Elle était prévu en métal, en acier exactement.

Cette tour est parfaitement adaptée, selon son concepteur, aux domaines de l'éducation et du divertissement. Elle a des grands espaces libres et vides permettant d'y loger ce que souhaite le constructeur, à l'exception des espaces réservés aux ascenseurs et aux escaliers. On pouvait y envisager une salle de concert, un cirque, etc.


La tour J. Tertius Wood

La tour J. Tertius Wood


41. La tour J. Tertius Wood

Concepteurs : J. Tertius Wood, Rochdale. Cette tour a juste la hauteur imposée, 1225 pieds. Elle est de forme circulaire avec un diamètre de 450 pieds. Son poids est de 12000 tonnes, elle serait faite en acier.

Avec des ascenseurs placés au centre de la tour, son plan cylindrique permet de ne traiter que des forces d'oscillations. Cette forme donne également une faible prise au vent. Cette tour est en fait une série de dômes. Le plus bas est recouvert d'une verrière, ce qui permet d'avoir un jardin d'hiver. Une galerie en spirale permet la circulation des visiteurs, avec éventuellement des animaux de traction. Cette tour aurait été éclairé avec l'électricité, si elle avait été construite.


La tour Philip Masey

La tour Philip Masey


42. La tour Philip Masey

Concepteurs : Philip Masey, Hope Villa, Harold Street, Loughborough Road, London. Il s'agit d'une tour de 1400 pieds de haut avec une base de325 pieds carrés. Elle a été prévu en fonte et en verre pour un coût faible de 130 000 livres.

Le style architectural est celui de la Rome antique, il y a 2000 ans. Cette tour pourrait être montée en 9 mois, d'après son concepteur. Faite en fonte au lieu de l'acier, elle serait plus économe. Elle aurait 24 étages, en ciment et acier. Les fondations feraient l'objet d'une attention particulière, avec une épaisseur de 10 pieds minimum. Le diamètre le plus faible ferait 75 pieds. On pourrait en faire un hall d'exposition, des restaurants, des magasins, des hotels,etc. Elle pourrait avoir 3 ascenseurs. Un rapide calcul indique qu'on pourrait construire 400 chambres à 25 livres, pour un rendement annuel de 10 000 livres.


La tour Neloah

La tour Neloah


43. La tour Neloah

Concepteurs : Neloah, 224 Stockwell Road, London, S.W. Cette tour proposée fait 1200 pieds, mais il n'y a guère d'autres informations à son sujet et on peut envisager qu'elle a immédiatement été écartée du concours, par manque de visibilité de son coût réel et de ses contraintes techniques.


La tour C. Findlay, W. Rendel et Halsey Ricardo

La tour C. Findlay, W. Rendel et Halsey Ricardo


44. La tour C. Findlay, W. Rendel et Halsey Ricardo

Concepteurs : C. Findlay, W. Rendel et Halsey Ricardo, 8 Great George Street, Westminster, S.W. Cette tour fait 1200 pieds de haut pour un poids de 3256 tonnes, soit l'une des plus légères proposées à ce concours. Elle avait été prévue en acier mais devait contenir des pièces en fonte. Son coût a été estimé à l'époque à 155 080 livres.

Cette tour est en fait un poteau central maintenu verticalement par des cordages métalliques. Des balcons servent d'espace de promenade. Il y aurait eu à 400 pieds de hauteur des restaurants des magasins, de même à 600 pieds. Ces balcons auraient été atteints par des ascenseurs hydraulique à l'intérieur du mat. L'intérêt de cette tour est son faible coût, à la fois en cosntruction et en maintenance. Pour démonter la tour il a été prévu seulement 6 semaines de travail, en cas de nécessité. C'est aussi un argument en faveur de cette construction.


La tour Theodore Sington

La tour Theodore Sington


45. La tour Theodore Sington

Concepteurs : Theodore Sington, Dickenson street, Manchester. Cette tour a 1200m de hauteur, une base carrée de 215 pieds carrés et un sommet de 50 pieds carrés. Son poids est estimé à 9 250 tonnes et son coût à 330 000 livres. Elle devait être faite en acier.

Cette forme a été inspiré de la tour Atech-Gah à Firuzabad. On y a ajouté des balcons inclinés et ont a mis des ascenseurs. Cette tour devait être illuminée par l'électricité.


La tour Robert Wylie

La tour Robert Wylie


46. La tour Robert Wylie

Concepteurs : Robert Wylie, 6 lord street, Liverpool. Cette tour devait mesurer 1470 pieds de haut et avoir une assise en pierres masquées par des plaques de granit. A l'intérieur il y aurait eu un espace fermée de 40 000 pieds carrés de superficie. Son poids a été estimé à 10 260 tonnes et elle aurait dû être faite en acier. Elle a été estimé à 330 000 livres, pour sa fabrication.

La base maçonnée de cette tour devait accueillir des courts de tennis et tout ce qu'il faut pour pratiquer ce sport, des restaurants, etc. Le premier étage aurait été à 344 pieds au-dessus du sol, il y aurait eu une galerie de promenade. A cet étage se serait trouvé le pavillon principal sur deux niveaux, le niveau du-dessus devant être une salle de concert. Le 3e étage est le plus haut pavillon, il aurait disposé d'une galerie externe. Ce pavillon était aussi découpé en deux niveaux : En bas, des bars et restaurants et en haut une salle d'exhibitions florales. Le 5e niveau est intérieur seulement (1010 pieds) et le 6e est a 1348 pieds, il est surmonté d'une galerie. La coupole commence alors, elle contient le dernier étage à 1400 pieds de hauteur. L'ensemble aurait été desservi par 4 ascenseurs hydrauliques, 4 escaliers desservant en plus l'étage floral à partir duquel deux autres escaliers seraient montés au sommet. L'éclairage aurait été électrique.


La tour Walford et Wormald

La tour Walford et Wormald


47. La tour Walford et Wormald

Concepteurs : Walford et Wormald, 110 Buckingham Palace Road, London. Il s'agit d'une tour originale mélant le tyle gothique et l'architecture métallique. D'une hauteur de 1300 pieds pour une base carré de 33 000 pieds carrés de superficie au sol, elle devait avoir un poids de 7890 tonnes et être faite en acier et en fonte. Son coût a été estimé à 279 121 livres.

Cette tour se compose de 4 étages branches principales, une à chaque angle de l'édifice, contenant le sous-sol, le niveau du sol, et 5 étages, le plus haut étant à 1000 pieds du sol. Le sous-sol aurait été utilisé pour les machineries, comme c'est le cas pour la tour Eiffel. Le rez-de-chaussée est un jardin d'hiver de 33 000 pieds carrés, plus diverses autres utilisations possibles de cet espace. Le premier des étages est à 200 pieds de hauteur et mesure 9000 pieds carrés de superficie. Cet espace pourrait être utilisé de différentes manières, par exemple en accueillant une salle de spectacle, des restaurants, etc. Le grand étage à 1000 pieds de hauteur mesure plus de 10 000 pieds carrés, c'est le point d'arrivée des ascenseurs. A l'extérieur il y aurait eu une galerie, et au-dessus une lanterne. Les escaliers auraient été différents entre la montée et la descente.


La tour Ewen Harper, J. Harper et John Graham

La tour Ewen Harper, J. Harper et John Graham


48. La tour Ewen Harper, J. Harper et John Graham

Concepteurs : Ewen Harper, J. Harper et John Graham, 57 Colmore row, Birmingham. Il s'agit ici d'une tour de 1300 pieds de haut de la forme d'une étoile à 6 branches. Son épaisseur minimale aurait été de 400 pieds pou run poids de 9 264 tonnes, sans fondation. Elle aurait été en acier et aurait coûté 247 450 tonnes.

Les ascenseurs de cette tour seraient montés directement du centre de la tour. Ce projet est un peu une copie de la véritable tour Eiffel. La force et les économies ont été mis en avant pour cette construction à l'aspect réussi. Elle devait comprendre 4 étages ou plates-formes défini ainsi : 300 pieds de hauteur et 35000 pieds carrés de surface, 500 pieds de hauteur et 16 750 pieds carrés de surface, 800 pieds de hauteur et 4250 pieds carrés de surface et 1200 pieds de hauteur pour 3780 pieds carrés de surface. Les ascenseurs devaient fonctionner à l'énergie hydraulique, mais c'est l'électricité qui devait se charger de l'éclairage.


La tour Wyndham Vaughan et William Tomkins

La tour Wyndham Vaughan et William Tomkins


49. La tour Wyndham Vaughan et William Tomkins

Concepteurs : Wyndham Vaughan et William Tomkins, 64 bread street avenue, London. Cette tour de haute taille aurait eu 1500 pieds de haut. Son diamètre, à la base, aurait été de 500 pieds, ce diamètre allant décroissant jusqu'au sommet. Faite en acier elle aurait pesé 16 747 tonnes. Le coût n'a pas été calculé.

Le squelette de cette tour est octogonal, composé de 8 piliers triangulaires, chacun de 3 tubes. Il y aurait eu 3 niveaux à 216 pieds (pour un espace de 90 746 pieds carrés), 432 pieds (pour 31 400 pieds carrés) et 1360 pieds (pour 11 309 pieds carrés). Il y aurait eu aussi un étage au sommet, dans le campanile, avec un petit balcon tout autour de la lanterne. Escaliers et ascenseurs à vapeur étaient prévus.


La tour de Max Am Ende

La tour de Max Am Ende


50. La tour de Max Am Ende

Concepteurs : Max Am Ende, 5 Victoria street, S.W. Cette tour est prévue pour faire 1550 pieds de haut, donc être d'une très grande taille Sur une base carrée, elle devait être construite en acier et peser 16 053 tonnes, dont 10 848 tonnes pour la structure elle-même et 2 617 tonnes pour les plates-formes. Son coût est évalué à 674 592 livres, fondations comprises.

Cette tour a un aspect gothique, elle aurait été en phase avec le Tower Bridge. Equipée de 5 plates-formes, à 1320 pieds, 1200, 1000, 780 et 400 pieds du sol. Ca devait être une vitrine de l'industrie métallurgique du Royaume-Unis. Toutes ses pièces étaient sensées être très fines, sans utilisation du fer. La plate-forme à 1000 pieds aurait été la plus large, avec un balcon extérieur, des escaliers et des ascenseurs. Un système d'élévation consistait en un chemin de fer en spirale fonctionnant à la vapeur. Le diamètre de la spirale était d'un peu plus de 21 pieds, la pente de 1/5. Il y aurait eu entre 8 et 40 wagons transporteurs. Chaque wagon était équipé de 10 sièges de 1ere classe, 11 de 2e classe, 12 de 3e. L'éclairage aurait été électrique.


La tour John Webster et T. Haigh

La tour John Webster et T. Haigh


51. La tour John Webster et T. Haigh

Concepteurs : La tour John J. Webster MICE et T. W. Haigh. D'une taille prévue de 1300 pieds et un poids de 8820 tonnes, cette tour est également octogonale, en acier. Son coût est censé être de 399 638 livres.

La forme octogonale de cette tour a été choisi pour s'approcher le plus du cercle, ce qui réduit la force dû au vent au minimum. La stabilité de la structure est uniforme pour toute les directions du vent, du coup. Elle occupe un espace minimal au sol, et est économique à construire. La hauteur de la 1ere plate-forme est de 200 pieds; la 2e, 500 pieds; la 3e, 750 pieds; la 4, 1215 pieds; la Galerie de la lanterne, 1250 pieds; et le sommet de la couronne, 1300 pieds. Le bâtiment est adapté pour l'accueil d'hôtels, de restaurants, d'appartements résidentiels, de bureaux, d'entrepôts, de magasins, de salles de concerts et d'autres divertissements. 3 000 personnes peuvent être confortablement assis sur la plateforme du 1er tout en laissant une large promenade autour des sièges. En plus des remontées mécaniques, l'accès à toutes les plateformes et tous les étages dans les bâtiments peut être fait par un escalier desservant jusqu'au 4e étage. Il y a aussi un balcon en spirale, qui permet de monter progressivement. Les longueurs inférieures des colonnes verticales sont remplis de ballast afin d'obtenir la stabilité nécessaire de la manière la plus économique. L'éclairage est à l'électricité. Les loyers devraient assurer un beau dividende pour une dépense totale initiale de 450 000 £.


La tour de W. Rendel, C. Findlay, et Halsey Ricardo

La tour de W. Rendel, C. Findlay, et Halsey Ricardo


52. La tour de W. Rendel, C. Findlay, et Halsey Ricardo

Concepteurs : W. Rendel, C. Findlay, et Halsey Ricardo. Sa taille était prévue poru 1260 pieds, avec une forme octogonale occupant 46000 pieds carré au sol. Construite en acier, elle aurait pesé 9 628 tonnes d'acier et 850 tonnes de fer pour un prix de 388 500 livres.

La base de cette tour est un jardin d'hiver avec un toit en forme de dôme, et une surface de plancher de 46.000 pieds carrés. Elle a une promenade autour du dôme située à une hauteur de 25 pieds du sol, sous laquelle se trouve une autre promenade longée de magasins, de restaurants, etc. Les remontées mécaniques transportent les passagers au premier étage, qui est à 304 pieds du sol, et contient une superficie de 16 240 pieds carrés. La hauteur restante est divisée en deux par une galerie, à 712 pieds du sol, contenant 5300 pieds carrés. L'étage de la lanterne du sommet est accessible par des ascenseurs hydrauliques à l'intérieur de l'octogone creux formant la tour. En plus de l'accès par les ascenseurs il y aura un accès par un plan incliné en spirale qui descend du sommet jusuq'à l'extérieur de la Tour, qui fait environ un mile et demi de longueur, avec un gradient de 1 à 8. L'éclairage de la tour utilise l'électricité.


La tour de Francis Fox et George Grayson

La tour de Francis Fox et George Grayson


53. La tour de Francis Fox et George Grayson

Concepteurs : Francis Fox et George Grayson, 31 James Street, Liverpool. Cette tour devait mesurer 1300 pieds et être en forme de double octogones d'une taille, à la base, de 370 pieds. Son poids est de 10 200 tonnes, ce qui est comparable à la tour Eiffel. Elle devait être faite en acier. Son coût aurait dû être de 300 000 livre, environs.

Le squelette principal de cette tour se compose de 16 colonnes, soutenant plusieurs charpentes, chacune de 20 pieds carrés. La plate-forme supérieure a un diamètre de 50 pieds à une altitude de 1.200 pieds. Il y a 6 galeries. Une chaussée spirale inclinée est fournie au niveau de la première galerie du sol. Des ascenseurs sont proposées. Le design combine la stabilité et l'économie. La courbe de la Tour de la hausse de sol est parabolique, ce qui est la forme la plus logique pour avoir une bonne résistance à la pression du vent. La conception offre ainsi la plus petite résistance possible au vent, de sorte que la force résultante en raison du poids de la structure tombe dans la base. Cette tour contient une salle de concert, un sanatorium, et un certain nombre de chambres au-dessus de la cinquième plate-forme. Elle est éclairée avec de l'électricité.


La tour de J. Sinclair Fairfax

La tour de J. Sinclair Fairfax


54. La tour de J. Sinclair Fairfax

Concepteurs : J. Sinclair Fairfax, 433 Strand, London. La tour est de 1296 pieds de haut, et 576 pieds de large, à la base. Elle est relativement lourde puisqu'elle était censé avoir un poids de 34 200 tonnes. Elle est prévue en acier.

Il y a un espace éclairé et ouvert dans cette tour de 96 pieds carrés, espace qui se prolonge à partir du sol jusqu'à une hauteur de 840 pieds au-dessus, où il est engagé pour 16 pieds carrés. Par conséquent, il est possible de balancer un pendule librement à partir d'un point fixe de 1296 pieds au-dessus de la terre. Il y a 10 étages au dessus du sol. Des ascenseurs à vapeur et des escaliers sont fournis. Cette tour a été conçu pour accueillir un grand nombre de personnes jusqu'aux niveaux élevés de 840 et 960 pieds au dessus du sol. L'éclairage est assuré par l'électricité.


La tour d'Henry Davey

La tour d'Henry Davey


55. La tour d'Henry Davey

Concepteurs : Henry Davey, 3 princess street, Westminster. Cette tour mesure 1250 pieds de haut, soit un peu plus que ce qui est prévu par le concours. Elle pèse 8000 tonnes et elle est faite en métail, en acier, exactement. Son coût a été estimé à 221 000 livres.

Le squelette consiste en 12 tubes principaux réunis ensemble par une maàonnerie de 4000 tonnes, à ajouter aux 8000 tonnes qui ne concernent que la superstructure métallique. La base est un jardin d'hiver. Il est prévu des escaliers, mais aussi des ascenseurs hydrauliques. La structure prends la forme d'une spirale au dessus du 1er étage, qui est a une hauteur de 380 pieds. Le niveau du sol est fait d'un jardin d'hiver donc, il occupe une superficie de 70000 pieds carrés. Il y a deux étages, un à 380 pieds du sol, l'autre à 980 pieds. Au premier étage il y a 3 niveaux, ce qui donne un espace de 14000 pieds carrés. Le sommet est accessible par un escalier, nous sommes alors à 1250 pieds du sol.


La tour de W. Hemingway

La tour de W. Hemingway


56. La tour de W. Hemingway

Concepteurs : W. Hemingway, 9 Cawood Terr., Dawes Road, Walham Green, London. Il s'agit d'une tour de 1200 pieds de base hexagonale, devenant triangulaire à son sommet. Le poids estimé est de 29 891 tonnes, ce qui en fait l'une des plus lourdes proposées. Elle est en acier et fer. Son coût est estimé, lui, à 400 554 livres.

Simplicité de construction et facilité d'érection. La forme triangulaire du sommet offre le minimum de résistance à la pression du vent. Cette tour pourra être utilisée en tant que salle de concert, banquets, etc.


La tour de R. Read et L. Shuffrey

La tour de R. Read et L. Shuffrey


57. La tour de R. Read et L. Shuffrey

Concepteurs : R. Read et L. Shuffrey, 38 Welbeck street, London. Cette tour est censée faire 1250 pieds de haut avec une base octogonale. Son poids est de 7600 tonnes, pour la partie métallique. (C'est de l'acier). Son coût est estimé à 390 673 livres.

Cette tour est basée sur 16 piliers formant les jambes, posées sur des assises en granit. Les étages principaux sont à 2 niveaux, l'un à 200 pieds, l'autre à 800 pieds du sol. Sur l'étage le plus bas il y aura des pavillons contenant des restaurants, des cafés, des salles de concert, des salons de danse, des kiosques, etc. L'autre étage contiendra d'autres pavillons réservés à un usage similaire. Il y aura une galerie au dessus du 2e étage. Au total cette tour aura 4 plates-formes équipées d'ascenseurs hydrauliques. Elle sera éclairée avec l'électricité.


La tour d'Henry Law et fils

La tour d'Henry Law et fils


58. La tour d'Henry Law et fils

Concepteurs : Henry Law et fils, 9 victoria chambers, Victoria Street, London. Cette tour assez originale est très haute, elle mesure 1475 pieds, soit 442m. Sa base hexagonale fait 225 880 pieds carrés pour un poids total de 14 210 tonnes d'acier et 2200 tonnes de fer. Son coût est estimé à 726 752 livres, soit l'une des plus chères de cette liste.

La forme générale de cette tour est centrée sur une base hexagonale soutenue par 6 piliers incurvés. Au niveau du sol il y a un hall d'entrée principal, un restaurant et une salle de concert, sur une surface de 6880 pieds carrés, ainsi qu'une terasse de 68 500 pieds carrés. Le premier étage fait 86 780 pieds carrés, le second 41 800 et le 3e 11 500. Enfin, le 4e étage fait 8 240 pieds carrés. Il y aura des ascenseurs et des escaliers. Les ascenseurs, mûs par un système hydrauliques, sont au centre de la structure, dans un espace séparé en 6 triangles modulaires. La vitesse des ascenseurs est de 360 pieds par minute.


La tour de R. Smith et W. Henman

La tour de R. Smith et W. Henman


59. La tour de R. Smith et W. Henman

Concepteurs : R. Smith et W. Henman, 124 Hoakley Road, Birmimgham et 38 Bennettes Hill, Birmimgham. Cette tour de 1400 pieds, a une base triangulaire, ce qui est une originalité. Elle est faite en acier et fer et pèse 11 502 tonnes. Son coût estimé est de 229 500 livres.

Cette tour se compose de 3 tubes en acier disposés en triangle équilatéral. Au sol les tubes font 30 pieds de diamètre, ils sont distants de 350 pieds. La première galerie est à 156 pieds de hauteur, elle mesure 12 pieds par 500. La suite de l'élévation se compose d'une grande plate-forme avec 3 étages et une mezzanine pour un total de 12 582 pieds carrés de superficie. Cet étage est à 585 pieds de hauteur. Il y a aussi une palte-forme supérieure à 12 50 pieds d'une superficie de 4 075 pieds carrés. La structure se termine par une couronne. Il y aura des ascenseurs et des escaliers.


La tour de H. Sketchley

La tour de H. Sketchley


60. La tour de H. Sketchley

Concepteurs : H. Sketchley, Gwendwr Road, West Kensington. Haute de 1264 pieds elle a une base carrée et pèse 12 000 tonnes. Elle est construite en acier et devrait coûter 193 263 livres de main d'oeuvre et 496 154 livres de matériel.

Cette tour est en deux parties, c'est l'un des plus originale. La partie supérieure est faite sur une base octogonale dont chaque pilier est posée sur une autre tour, celle de la partie inférieure. Cette partie inférieure est donc faite de 4 tours indépendantes. La partie supérieure est composé de 16 colonnes. La première plate-forme est à 264 pieds du sol et mesure 8 400 yards carrés. La 2e plate-forme est à 528 pieds du sol, avec 3 650 yards carrés. La 3e plate-forme est à 1048 pieds du sol, elle a une forme octogonale et mesure une diagonale de 86 pieds pour 680 yards carrés. Elle est surmontée d'une plate-forme somitale de 330 yards carrés de forme octogonale, elle même surmontée d'une galerie qui pourrait être utilisé pour des expériences scintifiques. Il y aura des ascenseurs et des escaliers, et comme les autres cette tour sera éclairée par l'électricité.


La tour de Thomas Plant et James Fleming

La tour de Thomas Plant et James Fleming


61. La tour de Thomas Plant et James Fleming

Concepteurs : Thomas Plant et James Fleming, 85 Gracechruch street, London. Cette tour respecte tout jsute la hauteur imposée par le concours, elle mesure 1200 pieds de haut. Sur une base triangulaire elle pèse 6278 tonnes d'acier. Elle coûtera 234 050 livres, hors fondations.

Cette tour est surnommée "Le tripode" car elle a cette forme, qui a été choisie pour sa grande résistance à la pression du vent. Il y a 320 pieds entre le rez-de-chaussée et les pieds. Il y aura des ascenseurs et des escaliers, et comme les autres cette tour sera éclairée par l'électricité.


La tour de Milne Watt

La tour de Milne Watt


62. La tour de Milne Watt

Concepteurs : Milne Watt, Wellington street, Glasgow. Cette tour respecte tout jsute la hauteur imposée par le concours, elle mesure 1200 pieds de haut. Elle a une base octogonale et elle est faite en acier. Son coût n'a pas été estimé, ou il n'a pas été fourni.

Cette tour se compose de 3 piliers par côtés. Les 8 piliers sont ancrés dans le sol, scellés dans les fondations. Il y a différents étages. L'éclairage est assuré par l'électricité.


La tour de George Halpin

La tour de George Halpin


63. La tour de George Halpin

Concepteurs : George Halpin, 22 Belsize square, London. Il s'agit d'une construction de 1250 pieds de haut sur une base carrée, pour un poids de 6000 tonnes, ce qui est faible. Le matériau utilisé est l'acier. Son prix est très faible, il est de 114 450 livres, y compris les fondations.

Cette tour contient deux étages à la base de la lanterne, donc au sommet. Le plus bas est à 1200 pieds, le plus haut est réservé aux scientifiques. Plus bas il y a une plate-forme de 900 pieds du sol, et d'autres plates-formes aux élévations 630, 550, 310 et 165 pieds. Il y aura des ascenseurs et des escaliers.


La tour de Lamont Young

La tour de Lamont Young


64. La tour de Lamont Young

Concepteurs : Lamont Young, Villa Lucia, Naples. Cette tour fait 1450 pieds de haut, elle est donc très grande. Elle a une base carrée et pèse 23 000 tonnes, sans compter les ascenseurs, les séparations internes et autres accessoires. Elle est en fer, mais son coût n'a pas été estimé.

La forme générale de cette construction est faite de 5 tours indépendantes, une tour principale importante supportant un globe terrestre et 4 autres beaucoup plus petites, placées aux 4 coins. C'est le grand espace sous le globe qui sera l'attraction principale de cette tour. La plate-forme la plus grande sera au sommet, ce qui est original. La partie centrale est carrée, elle sera accessible par des ascenseurs et des escaliers. Le globe sera composé de 7 niveaux différents contenant des magasins, des restaurants, des salles de lecture, des espaces muséographiques, etc. L'éclairage sera à l'electricité.


La tour d'Edwin Roundtour

La tour d'Edwin Roundtour


65. La tour d'Edwin Roundtour

Concepteurs : Edwin Roundtour, 18 Colquhoun square, Helensburgh, N.B. On a là affaire à une tour de 1236 pieds exactement de base hexagonale et d'élévation circulaire. Elle pède 13 935 tonnes. Elle est prévue en acier mais n'a pas été estimée.

Cette tour aura un impact important sur ses fondations. La forme circulaire a été adoptée pour avoir une résistance au vent minime. Elle doit être considérée comme un grand arbre ayant des fondations solidement ancrées dans le sol. Elle est totalement fermée, pour que les visiteurs soient toujours à l'abri. Elle a 4 étages principaux à 300, 600, 900 et 1200 pieds. Sur le toit il y a une galerie, on est alors à 1236 pieds du sol. Il y a, bien sûr, des escaliers et des ascenseurs.


La tour de W. Fawcette

La tour de W. Fawcette


66. La tour de W. Fawcette

Concepteurs : W. Fawcette, 48 Lowther Street, Crown Street, Liverpool. Cette tour est très haute, elle mesure 1500 pieds de haut. Elle a une base carrée et elle est faite en acier et en fer. Son poids n'a pas été estimé, ni son coût.


La tour de James Maxwell

La tour de James Maxwell


67. La tour de James Maxwell

Concepteurs : James Maxwell, 4 upper Coltbridge Terrace, Edimburgh. La hauteur prévue est de 1333 pieds. Comme la précédente, nous n'avons ni son poids, ni l'estimation de son coût. Elle est de forme hexagonale.


La tour de W. Breithaupt

La tour de W. Breithaupt


68. La tour de W. Breithaupt

Concepteurs : W. Breithaupt, 309 et 310, Baird Building, Wyandotte and sixth streets, Kansas City. Cette tour mesure 1200 pieds de haut sur une base hexagonale. Son poids, fait d'acier et de fer, est de 6250 tonnes. Elle coûterai 108 129 livres, d'après le constructeur, si elle était réellement faite.

Au premier étage de cette tour est prévue une salle de concert de 1350 places, avec extension possible à 900 places dans la galerie. Il y aura une galerie de promenade au-dessus la laquelle se trouve un restaurant. Au sommet de cet étage se sera l'entreposage des cuisines et les cuisines elles-mêmes. Le 2e étage sera un hôtel et des espaces dédiés à ce genre de prestation. Le 3e étage sera utilisé pour les observations météorologiques. Tout l'intérieur sera à l'épreuve du feu, en feuille de cuivre.



Voir aussi :

. Visiter la tour Eiffel


La tour Eiffel

Copyright 2013 - 2017 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Catalanes.