Franz Reichelt, l'homme-oiseau


L'un des premiers drames associés à la tour Eiffel est la mésaventure qu'a connu Franz Reichelt, 33 ans, un tailleur de Longjumeau. Ce brave homme, inventeur à ses heures, avait confectionné un costume parachute dont il voulait prouver l'efficacité. Il choisit la tour Eiffel comme site d'essai.

Franz Reichelt

Franz Reichelt

Avant de pouvoir prendre son envol, il dû contacter la préfecture de Paris, qui donna son accord à la condition que le saut se fasse avec un mannequin, il n'avait pas reçu l'autorisation de sauter lui-même. Pourtant, le jour choisi (4 février 1912, un jour où la température était de 0°), à 8h du matin, c'est sans mannequin que Franz Reichelt se présenta au premier étage de la tour Eiffel. Il était entouré de quelques policiers qui avaient pour taches de ne pas entraver l'expérience, vis à vis des éventuels curieux. Mais aucun n'a prit l'initiative d'empêcher le saut, prévu avec un mannequin. Le résultat ne se fit pas attendre plus de 45 secondes. 40 secondes d'hésitation, pour notre homme qui prenait sans doute conscience du danger, et quelques secondes de plus pour la chute qui ne permit pas au costume de se déployer normalement. L'homme ne vola pas vraiment, il chuta lourdement, à peine ralenti, provoquant un impact au sol de 15 à 20 centimetreS. Le médecin ne put que constater le déces.

Ce jour-là de nombreuses personnes avaient fait le déplacement pour voir l'exploit. Les badeaux étaient au pied de la tour. Un caméraman filmait l'aventurier, au premier étage, alors qu'un autre filmait le saut du sol. C'est lui qui filmera aussi les curieux, après la mort de Reichelt. D'autres membres de la presse écrite étaient là, et ce sont eux qui popularisèrent le saut, l'amenant jusqu'à nos jours.

Quels étaient les défauts de la combinaison de Reichelt ?

La combinaison utilisée était une toile caoutchoutée munie d’ailes triangulaires peu tendues, de sorte qu'entre chaque membre du corps l'air puisse s'engouffrer et ralentir la chute. C'est le principe du base jump, une pratique de sport extrême très dangeureuse. On retrouve dans sa combinaison une certaine ressemblance avec les chauves-souris dont il s'est inspiré.

Le problème est que la surface d'exposition de l'air est bien trop faible pour ralentir réellement la chute, mais ce n'est pas tout. La forme triangulaire du vêtement est plus prévu pour avancer dans l'air, comme les base jumpers, que pour descendre verticalement, comme les parachutistes, ça explique aussi l'échec de l'essai. Vous avez ci-dessous le film qui a été réalisé ce jour.

Source: British Pathé



Voir aussi :

. Histoire de la tour Eiffel


La tour Eiffel

Copyright 2013 - 2017 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs.

Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Catalanes.